La maman d’une nation

“Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera.” I Thessaloniciens 5,24

Photo: cherylholt pixabay
Photo: cherylholt pixabay

Bonjour, mes chères amies!

Lorsque je réfléchis à toutes les mamans dans la Bible, elles semblent si grandes et si signifiantes dans l’histoire de l’humanité, que parfois je dois admettre que, comparée à leurs vies, ma vie de maman n’est pas grand chose.  Souvent, je dois me rappeler que ces femmes extraordinaires et ces mamans étaient des femmes comme moi.  Sur le coup elles ne réalisaient pas non plus l’impacte de leurs vies, et les conséquences que leur marche avec Dieu allaient avoir sur l’humanité, et pour le plan de Dieu.  Ce fait me réconforte, en sachant qu’elles prenaient des décisions tous les jours, sans toujours penser aux conséquences de longue durée.

Finalement, elles étaient plutôt comme moi en cela.

L’histoire de Sara m’a toujours intriguée.  Souvent, lorsqu’on pense à elle, comme on le fait pour Eve, on ne pense qu’à ses mauvaises décisions:  ne pas croire en la promesse de Dieu, donner Agar pour être la deuxième femme d’Abraham, et suivre les traces de sa jalousie jusqu’au point où elle a exilé Agar et son enfant.  Souvent, on oublie que Sara était une femme d’abord, et une maman bien après.  Sa longue vie a vu plus de choses se passer que ces événements.  Et pourtant, en tant que maman, elle a aussi pris des décisions qui ont eu conséquences désastreuses pour l’humanité.

Voici quelques leçons que Dieu m’a montré ce matin dans la vie de cette maman d’une nation:

Malgré le milieu où elle a grandi, et les influences de son passé, Sara a choisi de suivre Dieu.  Trop souvent, on utilise l’excuse, “Je n’ai pas eu de bonnes expériences en tant qu’enfant pour bien éduquer mes enfants.” ou “Je n’ai pas eu une bonne maman, qui s’intéressait à moi, donc c’est normal que je n’arrive pas à être une bonne maman à mon tour.” Le fait de ne pas avoir eu un bon exemple de maman dans mon foyer n’enlève pas ma responsabilité en tant que maman de vouloir élever mes enfants pour suivre Dieu.  Sara a grandi parmi les païens, et son peuple adorait des idoles. Sa famille et son beau-père adoraient la lune et pleins d’autres faux dieux, et ont aidé à leur tour dans le culte de ses idoles!  L’influence de sa famille a eu un impacte dans ses décisions futures, mais cela n’enlevait pas SA responsabilité envers Dieu de vivre une vie saine pour Lui.   La Bible me rappelle en Genèse 12,5 que Sara a tout quitté pour suivre son mari, et son Dieu, et plus tard en Hébreux 11,11 je lis a propos de sa foi envers “celui qui a fait la promesse.

Chaque décision, majeure ou mineure à mes yeux, doit toujours être un sujet de prière.  Combien de décisions prend-on tous les jours?  Beaucoup trop pour les compter.  Combien de ces décisions mentionnerais-je à Dieu dans mes prières?  Souvent, si la décision semble “grande” à mes yeux, je fais de cette chose un sujet de prière, mais pour les “petites choses?” Lorsqu’il s’agit de ma famille et de l’avenir de mes enfants, il ne devrait pas y avoir des décisions mineures.   Combien de tristesse et de peine Sara aurait pu éviter dans sa vie (et dans nos vies actuelles), si, dans cette décision cruciale de donner Agar à Abraham pour femme, elle avait cherché à connaître l’avis de Dieu.  Elle connaissait la promesse de Dieu, qui leur avait promis un fils pour leur famille.   Peut-être pensait-elle qu’elle “aidait” Dieu à réaliser Son plan dans leurs vies, mais elle n’a pas demandé si cela faisait partie de la volonté de Dieu.  Philippiens 4,6 me rappelle: “Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaitre vos besoins à Dieu par des prières et supplications, avec des actions de grâces.”

Dieu regarde au résultat final de ma vie sur terre.  Malgré le fait qu’on pense souvent à Sara incrédule devant la promesse de Dieu, la Bible déclare Sara comme étant une femme de foi!  Il est vrai qu’elle a pris de mauvaises décisions dans sa vie, mais Dieu regarde le résultat final de sa vie et la juge digne, à cause de sa foi en Lui.  En Hébreux 11, je lis que grâce à sa foi en Dieu et Sa promesse, elle a eu son enfant: “C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse.” (Hébreux 11,11).  Sa foi en Dieu a fait toute la différence dans sa vie.  (Après tout, il faut deux personnes pour faire un bébé, n’est-ce pas?)  Elle n’a pas laissé son âge avancé être une excuse pour ne pas croire en les promesses de Dieu.  Quand on pense à Isaac et sa fidélité envers Dieu, on voit aussi la grande foi qu’elle avait pour bien élever son fils à suivre Dieu.  Sara était une femme de foi, qui malgré quelques faux pas dans sa vie, a choisi de croire en Dieu et Ses promesses.  Elle restait fidèle à Son Dieu.

Quel encouragement pour moi ce matin de voir la fidélité de Sara, qui est devenue la maman de tout un peuple.  Maintenant, elle doit figurer parmi la foule des fidèles au ciel qui m’encourage à rester fidèle en tant que femme et en tant que maman.  Que Dieu m’aide aujourd’hui à venir devant Lui avec mes décisions pour en faire les bons choix, et à placer ma foi dans Sa main qui me guide et dirige mes pas.

Qu’un jour, on puisse dire de moi aussi, que je suis restée fidèle “à celui qui a fait la promesse…”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s