Une magnifique “belle”-mère

“Un fils est né à Naomi!” Ruth 4, 17

Photo: hannahpirnie pixabay
Photo: hannahpirnie pixabay

Bonjour, mes chères amies,

Trop souvent, on entend des blagues (à mon avis, de mauvais goût) quand il s’agit de belles-mères.

Moi, je ne ris pas à ces blagues.

Peut-être que c’est parce que j’estime trop ma belle-mère pour me moquer d’elle.  Après tout, j’aime son fils, donc, ne devrais-je pas aussi avoir de l’amour envers elle?

Ma belle-mère est une légende ici en France pour ceux qui la connaissent.  Partout dans le milieu chrétien, ma belle-mère est bien-aimée, respectée, et valorisée.  Tout le monde la connait pour son esprit doux et humble, ses paroles douces, son sourire et son sens de l’humour, ainsi que son amour pour tout le monde.  Je n’ai jamais entendu quelqu’un parler d’elle en mal.  Quel témoignage de ses 35+ années en tant que missionnaire ici en France!  Quand j’entends parler de Mme. Abbett, je sais de qui les gens parlent:  ma belle-mère, la véritable Mme. Abbett.

Cela ne me gène pas.  Si un jour les gens peuvent penser à moi de la même manière que ce que les gens disent d’elle, même un petit peu, alors, je serais très contente.

En pensant aux belles-mères que je connais, une histoire biblique m’est sautée aux yeux.  Il s’agit d’une femme courageuse et de sa relation avec la femme de son fils:  Naomi et Ruth.  Souvent Naomi se trouve en arrière plan de l’histoire d’amour entre Ruth et Boaz, mais le contraire est bien vrai:  Sans Naomi, l’histoire d’amour de Ruth et Boaz n’existerait pas, et combien la généalogie de Christ aurait été différente!

Voici quelques pensées sur la vie de Naomi que Dieu m’a montré en étudiant Sa Parole cette semaine:

Devenir membre d’une famille est un lien qui dure toute une vie.  Ruth réalisait que son mariage dans la famille de Naomi était un changement qui allait durer toute sa vie.  Après avoir expérimenté les joies d’appartenir à la famille de Naomi, et les bénédictions dans l’ adoration de Son Dieu, Ruth ne voulait pas retourner en arrière.  Ruth 1,16 montre son dévouement envers sa belle-mère:  “Ruth répondit:  Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi! Où tu iras, j’irai, où tu demeures, je demeurerai; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu;”  Elle suppliait sa belle-mère Naomi, dans le but de rester toujours auprès d’elle!  Naomi s’est tellement investie dans sa belle-fille que même le décès de son fils ne pouvait pas rompre ce lien.  Quel témoignage de la part de Naomi!

En tant qu’enfant de Dieu, je vais souffrir.  Je sais qu’on le dit assez souvent, mais les enfants de Dieu vont souffrir sur cette terre.  Parfois les souffrances sont le résultat de mes mauvais choix et décisions, et à d’autres moments ces souffrances sont le résultat de mon service pour Dieu.  Elimélec n’a probablement pas fait un choix judicieux en allant à Moab, mais Naomi a suivi son mari, en lui étant fidèle jusqu’à sa mort.  La mort de son mari et de ses fils a dû la peiner énormément.  Qu’est-ce que Naomi a fait pour mériter cela?  Rien:  les choses qui lui sont arrivées étaient hors de son contrôle.  Au lieu de rechercher le “pourquoi” derrière les souffrances sur la terre, je devrais plutôt chercher à mieux connaître le “qui:” Celui qui me guide pendant les moments difficiles de la vie.  La Bible me rappelle en Psaume 34,20, “Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Éternel l’en délivre toujours.

Les décisions prises pendant que je suis dans les épreuves affectent plus de personnes que moi-même.  Lorsque je souffre, souvent ma première réaction est de me mettre à l’écart, ou de m’en prendre aux autres.  Tous les deux sont des moyens de défense, et tous les deux sont de mauvaises réactions.  Soyons honnête:  Naomi ne réagit pas de la meilleure façon après le décès de son mari et de ses garçons.  Elle accusait Dieu d’avoir enlevé ses proches d’elle:  “…Ne m’appellez plus Naomi; appelez-moi Mara, car le Tout Puissant m’a remplie d’amertume. J’étais dans l’abondance à mon départ, et l‘Eternel s’est prononcé contre moi, et le Tout Puissant m’a affligé?” (Ruth 1,20-21)  Naomi aurait pu couper tout lien avec Son Dieu pendant ces moments difficiles.  Malgré le fait qu’elle blâmait Dieu pour ses souffrances, elle est quand même resté  attachée à Lui.

Nous trouvons les preuves de son attachement à Dieu dans le témoignage qu’elle a laissé à ses deux belles filles, qui étaient prêtes à laisser leur pays et leurs dieux en arrière pour raccompagner Naomi vers son peuple. La bénédiction que Naomi leur a laissé est le témoignage de sa foi en Dieu . “Que l’Eternel use de bonté envers vous comme vous l’avez fait envers ceux qui sont morts et envers moi! Que l’Eternel fasse trouver à chacune du repos.” (Ruth 1:8-9).  Au milieu d’une souffrance terrible, Naomi n’a pas oublié Dieu. Lorsque je suis face à de grandes tribulations dans ma vie, bien que ma foi soit vacillante, elle ne devrait pas être brisée. La décision que j’ai pris de servir Dieu même dans les moments difficiles affectera mon témoignage envers ma famille et ceux qui m’entourent.

Je devrais chercher à aider les autres , peu importe ce par quoi je passe dans ma vie personnelle. Naomi avait beaucoup souffert de la mort de son mari et de ses deux fils. Il aurait été facile, et même normal, pour elle de se retirer des relations humaines pour s’apitoyer sur son sort et oublier les besoins des gens autour d’elle. Au contraire, dès son retour dans son pays, elle s’est occupée à pourvoir à ses besoins et ceux de sa belle-fille. “Ma fille, je voudrais assurer ton repos, afin que tu sois heureuse.”(Ruth 3:1).  Elle était prête à offrir des conseils pleins de sagesse dans la relation qu’entretenait Ruth avec Boaz (Ruth 3:2-4).  Naomi a reconnu que le même Dieu qui l’avait menée à travers de grandes souffrances ne l’avait pas abandonnée mais les conduisait, elle et Ruth, vers ses bénédictions. “Qu’il soit béni de l’Eternel, qui se montre miséricordieux pour les vivants comme il le fut pour ceux qui sont morts.”(Ruth 2:20). Alors qu’elle aidait Ruth pendant ses moments de souffrances, ce processus l’a aidé à renouveler sa foi envers Dieu . Elle ne savait pas que Dieu se servirait d’elle pour être l’arrière-arrière grand-mère du Roi David, puis l’aïeule du Seigneur Jésus Lui-Même!

Qui n’aime pas les histoires qui se finissent bien? Ce qui avait commencé tragiquement dans la vie de Naomi se finit par un triomphe! Naomi a vu tant de choses et a beaucoup souffert au cours de sa vie, mais la naissance du fils de Ruth a  été une telle consolation pour elle! Ceux qui entouraient Naomi l’encouragèrent par ces paroles :

“Béni soit l’Eternel, qui ne t’a point laissé manquer aujourd’hui d’un homme ayant droit de rachat, et dont le nom sera célébré en Israël! 15 Cet enfant restaurera ton âme, et sera le soutien de ta vieillesse; car ta belle-fille, qui t’aime, l’a enfanté, elle qui vaut mieux pour toi que sept fils.” (Ruth 4:14-15)

Rien de tout cela ne se serait produit dans la vie de Naomi si elle avait abandonné son Dieu, ou si elle avait tout laissé tombé à cause de ses souffrances.

Que Dieu m’aide  dans les moments difficiles à toujours garder mes yeux fixés sur Lui , et à lui faire confiance dans mes circonstances présentes et pour le futur vers lequel Il me dirige. Après tout, Celui qui me guide dans les eaux profondes de la vie est le Même qui me guide en sécurité vers la rive, si je Lui fait confiance.

Et un jour, si le Seigneur me permet de devenir la Belle-mère des conjoints de mes enfants, je prie que le Seigneur me permette de m’investir dans leur vie aussi fidèlement que Naomi l’a fait pour Ruth .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s