Une maman…surprenante

“Paroles du roi Lemuel.  Sentences par lesquelles sa mère l’instruisit.”  Proverbes 31,1

Photo: debowscyfoto pixabay
Photo: debowscyfoto pixabay

Bonjour, mes chères amies,

J’ai toujours été très bénie par le portrait de la femme vertueuse détaillé pour moi en Proverbes 31.  Cette femme semble parfois trop parfaite pour être réelle, n’est-ce pas?  Et pourtant, combien de fois suis-je encouragée, et remplie d’humilité, devant l’exemple de cette femme par excellence.  Le portrait de cette femme m’intrigue d’autant plus, lorsqu’on réalise l’instrument humain par laquelle ces mots nous sont transmis dans la Parole de Dieu.

Le passage en Proverbes 31 commence avec ces paroles:  “Paroles du roi Lémuel.  Sentences par lesquelles sa mère l’instruisit.”  (Proverbes 31,1)  Si on regarde dans la liste des rois d’Israël, le roi Lémuel ne figure pas dans la liste.  Nous avons d’autres indices dans la Parole de Dieu pour en connaître l’ identité.  Le prénom Lémuel veut littéralement dire, “appartenant à Dieu,” ou “bien aimé de Dieu.”  Ce nom rappelle un enfant qui, lors de sa naissance, avait un prénom similaire à Lémuel:  “David consola Bath-Schéba, sa femme…Elle enfanta un fils qu’il appela Salomon, et qui fut aimé de l’Éternel.” (II Samuel 12,24)  Il reste quelques incertitudes sur ce fait, mais beaucoup d’étudiants de la Bible se mettent d’accord pour dire que ce roi Lémuel s’agit du roi Salomon lui-même.

Si cela est le cas, cela veut dire que ces paroles prononcées envers Salomon, sont les paroles de sa mère…Bath-Schéba.

S’il y avait une femme et maman “malgré elle” dans la Parole de Dieu, il s’agit bien de Bath-Schéba.  Elle vivait la vie d’une femme soumise à son mari Urie, de toute évidence un homme droit et intègre devant le Seigneur.  Urie figurait dans la liste des “vaillants soldats ” de David, ceux qui étaient loyaux au roi et à son Dieu.  Cela voulait dire que Bath-Schéba passait des moments seule à la maison, à attendre son mari.  Elle n’aurait jamais pensé qu’un jour elle ferait partie d’une décision désastreuse de la part de son roi, qu’elle allait perdre et son mari, et son enfant, et devenir la reine malgré elle du roi David.

La Bible ne nous parle pas trop de leur vie de couple, sauf aux occasions où Bath-Schéba intercédait en faveur de son fils Salomon pour devenir le futur roi, et les moments juste avant la mort de David.  Ce que nous savons de cette femme remarquable est mis en évidence dans les instructions qu’elle donne à son fils.  Voici quelques idées que le Seigneur a mis sur mon cœur ce matin.

Je ne peux pas me décharger de mes responsabilités envers mes enfants parce que les circonstances ne sont pas favorables.   Bath-Schéba n’a pas choisi les circonstances de son mariage et la naissance de Salomon.  Elle n’avait aucun choix dans l’affaire:  la responsabilité retombe sur David et ses mauvais choix.  On ne refuse rien au roi.  Cependant, ce qui s’est passé dans son cœur après les faits dépendait bien des choix que Bath-Schéba allait faire dans son cœur.  Resterait-elle dans l’amertume et peut-être même la colère envers cet enfant qu’elle a conçu?  Se noierait-elle dans sa propre tristesse après le décès de son mari, tué de la main même de celui qui est devenu son mari par la suite, ou se fortifierait-elle dans la connaissance de Son Dieu?  De toute évidence, Bath-Schéba a décidé de s’investir dans son fils, en lui enseignant à faire de bons choix à son tour.  Les conseils qu’elle donne à son fils en Proverbes 31 montrent une femme qui connait bien le Seigneur, et son rôle dans la famille.  Les circonstances étaient peut-être non-favorables, mais ses décisions ne laissent pas de doute:   Bath-Schéba cherchait à plaire à Son Dieu, en élevant son fils à adorer Dieu à son tour.

Je dois toujours penser à l’avenir de mon enfant.  Il y a des gens qui critiquent Bath-Schéba pour son rôle auprès du roi David pour “assurer le trône” à son fils Salomon.  Bath-Schéba connaissait bien la promesse de David envers son enfant, et elle voyait bien la main de Dieu sur son fils. Quelle est la mère qui ne veut pas voir son enfant arriver à tout le potentiel que Dieu a pour sa vie?  Elle avait bien préparé son fils à prendre cette responsabilité, et elle s’assurait d’ aider son fils le plus possible à achever le plan de Dieu pour sa vie.  Ne suis-je pas appelée à en faire de même pour mes enfants?  Ne devrais-je pas prier pour que Dieu se serve de mes enfants?  Bath -Schéba s’attendait à voir de grandes choses de son fils, et moi aussi, je devrais faire tout dans mon pouvoir pour encourager mes enfants à suivre la volonté de Dieu pour leurs vies.

Mes responsabilités envers mes enfants ne s’arrêteront jamais.  Bath-Schéba ne s’est pas arrêtée d’instruire son fils lorsqu’il est devenu grand.  Le rôle de maman sera toujours nécessaire, même quand les besoins de l’enfant changent.  En étant petit, nos enfants ont besoin de notre protection et de notre instruction sur la vie autour d’eux.  Plus nos enfants grandissent, moins nous avons à les protéger et à s’en occuper physiquement, mais les instructions données par une maman ne s’arrêteront jamais.  On lit souvent la deuxième partie de Proverbes 31 qui concerne la femme vertueuse, mais on néglige souvent la première partie.  Bath-Schéba ici donne des conseils précieux à son fils sur toute une gamme de sujets qui concernent un jeune homme, surtout celui qui allait devenir roi:  s’abstenir des désirs charnels envers les femmes (v. 3), s’abstenir de l’excès de l’alcool (v. 4-7), et défendre la cause des opprimés (v.8-9).  Nous savons par la suite que malheureusement Salomon n’a pas obéi aux instructions de sa maman, mais les enseignements qu’elle apportait à son fils étaient très appropriés et sages.

Tous ce que nous pouvons dire sur Bath-Schéba, la maman de celui qui va être reconnu pour sa sagesse venant de Dieu, est résumé dans les mêmes paroles qu’elle donnait à son fils:

“Ses fils se lèvent, et la disent heureuse…La femme qui craint l’Éternel est celle qui sera louée.” (Proverbes 31,28,30)

Que Dieu m’aide aujourd’hui à être fidèle à la tâche de maman qu’Il me donne, pour faire de mes enfants les chef-d’œuvres de Dieu, maintenant et plus tard dans leurs vies.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s