L’amour…ne cherche point son intérêt

“L’amour…ne cherche point son intérêt…” I Corinthiens 13,5

Photo: geralt pixabay
Photo: geralt pixabay

Bonjour, mes chères amies en Christ,

Mon mari et moi avons beaucoup voyagé au début de notre mariage.  Cela se passait bien avant les GPS, et souvent les endroits qu’on avait besoin de trouver ne figuraient pas très bien sur les cartes.  C’était dans la grande campagne, dans des endroits bien isolés, où toutes les routes et les indications n’étaient pas…très bien indiquées.

On était tellement soulagé, lorsqu’on trouvait le panneau qui montrait le chemin, et qui donnait une direction à suivre.

Parfois, il y avait des panneaux qui indiquaient la route à prendre, mais les panneaux ne montraient pas le bon chemin.  Ces panneaux nous faisaient littéralement revenir sur nos pas, parce qu’ils pointaient dans le mauvais sens.

Rien n’est plus frustrant, que lorsqu’on nous pointe dans la mauvaise direction.

Une autre caractéristique qui figure dans la liste de I Corinthiens 13 est comme un panneau routier pour mon amour.  Quand mon amour va dans le bon sens–vers Dieu et les autres–cela se passe bien.  Mais, si mon amour se dirige toujours vers moi-même, c’est à ce moment-là que l’amour parfait de Dieu ne règne plus dans mon cœur:

“L’amour…ne cherche point son intérêt…” I Corinthiens 13,5

Dans ce passage, Dieu me rappelle qu’un amour parfait pense à Dieu et aux autres d’abord, et ensuite à mes besoins.  Cet amour doit diriger mes attitudes, mes désirs, mes actions, et mes pensées.  Il est tellement facile de dire que je vis pour Dieu et pour les autres, mais tellement difficile de vivre cela quotidiennement.  J’ai assez de mal à vivre cela pour mon mari, mes enfants, et mes amis, encore plus pour les gens difficiles de ma vie! Cependant, c’est exactement cela  que Dieu attend de moi.

Le livre de Philippiens m’a toujours encouragé, surtout le chapitre deux.  Dieu met les choses au clair,  concernant mon amour envers Lui et les autres d’abord, et ensuite vers moi-même:

Si donc il y a quelque consolation en Christ, s’il y a quelque soulagement dans la charité, s’il y a quelque union d’esprit, s’il y a quelque compassion et quelque miséricorde, rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.  Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,

Ces bénédictions qui sont à moi, sont là à cause de Christ!  Le “si” qui commence ce passage laisse entendre que toutes ces qualités existent.  Oui, il y a de la consolation en Christ, du soulagement dans l’amour, une union d’esprit, de la compassion et de la miséricorde, et ce sont des bénédictions associées avec une nouvelle vie en Christ!  Dieu m’a offert une vie “abondante” au moment de mon salut.  Si j’ai ces bénédictions en mon cœur, je ne les mérite pas.  Je dois tout à Christ, et donc ma vie ne m’appartient plus à moi-même, mais à celui qui m’a racheté.  Il n’y a pas de meilleur remède pour un amour propre trop fort, que de réaliser que tout le bon que je possède aujourd’hui ne vient pas de moi, mais de Christ!

Ces bénédictions qui sont à moi, sont des traits de caractère de ma famille en Christ! L’Esprit de Dieu qui habite en moi est le même Esprit qui règne dans les autres de ma famille en Christ.  Tout comme les frères et les sœurs d’une même famille se ressemblent, les frères et sœurs en Christ devraient se ressembler aussi! C’est pour cette raison qu’il devrait y avoir un même sentiment, un même amour, une même âme, et une même pensée entre nous.  Je ne devrais pas avoir de problèmes à montrer un amour sain dans ma famille en Christ, puisque nous avons ce lien en Jésus!  Combien ce principe pourrait changer mes relations avec les autres chrétiennes, si seulement je m’en rappelais!

Ces bénédictions qui sont à moi, ne devraient pas être toujours tournées vers moi-même, mais vers les autres!  L’humilité est la clé qui doit gouverner mon attitude envers les autres.  Je dois me mettre à la dernière place, pour servir les autres.  Considérer les autres avant moi-même devient une attitude de soumission volontaire de ma part.  Cela est aussi vrai, s’il s’agit de ma famille en Christ, mais aussi dans mon attitude envers les gens “difficiles” dans ma vie.  Chercherais-je à mettre ces gens avant mes propres intérêts, les gens qui me font mal, m’insultent, m’agacent, m’énervent, et qui profitent de moi?  Un amour parfait me demande de me placer en dessous de ces personnes, à cause de Christ.

Parfois on a l’impression fausse que Dieu demande trop de nous, que ce qu’Il demande de nous est impossible à faire:  “Je ne peux pas mettre ces personnes avant moi!  Dieu ne sait-Il pas tout le mal que cette personne m’a faite?” Le passage en Philippiens 2 ne s’arrête pas au verset quatre.  Paul nous donne l’exhortation, et Dieu continue avec le pourquoi:

Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ…”

Dieu ne nous demande pas de faire quelque chose, que Lui  n’a pas démontré d’abord dans la personne de Son Fils. Personne sur terre ne peut dire qu’elle a subi plus que n’a pas subi Christ:

Christ vivait avec Dieu, et est égal à Dieu (v.6), cependant Il a renoncé à cette gloire pour venir vivre en tant que serviteur de Sa création (v.7), jusqu’à la mort atroce qu’Il a souffert pour acheter ma paix avec Dieu (v. 8).  Il procurait mon salut, pendant que les gens l’insultaient, le méprisaient, et le maltraitaient.

Je ne devrais pas penser qu’à moi, en tant que serviteur, je ne vaux pas plus que mon maître.

A toi maintenant…

Quels sont les domaines où tu as du mal à te soumettre aux autres?  Envers ton mari? Tes enfants? Tes amis? Tes frères et sœurs en Christ?

Quelles limites places-tu dans ton amour envers les autres, surtout envers ceux qui te font du mal?  

Comment pourrais-tu commencer à te soumettre aux autres dans ces domaines, pour démontrer cet amour parfait de Dieu? 

Lundi:  L’amour…ne s’irrite point…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s