L’amour…ne s’irrite point…

“L’amour…ne s’irrite point…” I Corinthiens 13,5

Photo: james_valma pixabay
Photo: james_valma pixabay

Bonjour, mes chères amies en Christ,

Les vacances sont les meilleurs moments de l’année à passer en famille.  Parfois, aussi les plus difficiles.

D’un côté, on a tout le temps du monde à passer avec nos petits cœurs.  En même temps, on a tout le temps du monde…à passer avec nos petits cœurs.  Le plus de temps nous passons ensemble, le plus je comprends combien il est difficile d’aimer, sans m’irriter, même envers les personnes qui me sont les plus chères au monde.

D’autant plus, lorsqu’il s’agit des personnes que j’ai du mal à supporter.

Et pourtant, dans la liste des couleurs d’amour figure une autre facette de l’amour:

“L’amour…ne s’irrite point…”

Un autre mot pour “s’irriter” dans ce passage est tout simplement, “exaspérer.”  Un amour qui vient de Dieu n’est pas facilement exaspéré.  En fait, il ne l’est pas du tout.  L’amour de Dieu, au lieu de chercher des querelles et des conflits, jusqu’au point de s’irriter les uns les autres, est tout à fait le contraire.

Bien sur, il existe toutes sortes de personnes qui nous testent tous les jours sur ce point.  Il y a des personnes pointilleuses, obsédées par des détails.  Parfois on a du mal à supporter les uns parce qu’ils sont difficiles ou maniaques.  Les gens qui sont fiers et orgueilleux nous tentent de rendre la pareille, pour nous valoriser.  Il y a tellement de façons d’irriter et d’être irrité, que Dieu dans Sa sagesse, ne fait pas toute une liste.  Il nomme une qualité de l’amour–le fait de ne pas s’irriter–qui couvre et la personne qui s’innerve, et la personne qui dérange les autres.  Tous les deux sont coupables devant Dieu de pratiquer un amour imparfait.

Si on se laisse guider par notre nature charnelle, combien il est facile d’être irrité par les gens, et non par ce qui doit vraiment nous irriter:  le péché.

Le mot “irriter” a ses racines dans le grec du mot “inciter,” ou “agiter.”  Par exemple, un autre usage de ce mot en grec se trouve en Actes 17, où l’apôtre Paul se rendait à Athènes:

“Comme Paul les attendait à Athènes, il sentait au-dedans de lui son esprit s’irriter, à la vue de cette ville pleine d’idoles.” (Actes 17,16)

Qu’est-ce qui dérangeait Paul en son esprit?  Ce n’était pas les gens d’Athènes, quoi qu’ils aient été difficiles à supporter.

Il faut me rappeler:  les gens ne sont pas mes ennemis.  Ce qui doit provoquer une réaction dans mon cœur pour m’irriter, c’est le péché tout court, dans ma vie, et dans la vie des autres.

Est-ce que le péché provoque une telle irritation dans mon esprit?

I Pierre 1,13-23 est un passage clé pour m’aider à comprendre cette relation entre le fait d’être enfant de Dieu, rachetée par le sang de Jésus, et vivre en un amour saint envers Dieu et les autres.  Voici quelques leçons que Dieu m’a montrée dans ce passage:

Je ne peux plus vivre dans le péché.  Dieu, qui est saint, m’appelle à  lui ressembler, dans ma conduite.  Je devrais rester le plus éloigné possible dans ma vie du péché:

“C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus Christ apparaîtra.

14 Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance.

15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit:

16 Vous serez saints, car je suis saint.” (v.13-16)

Le prix que Jésus a payé devrait m’inciter à vouloir vivre sans le péché.  Dieu ne m’a pas racheté avec de l’argent, mais avec ce qu’Il avait de plus précieux:  le sang de son Fils.

 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,

18 sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères,

19 mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache,

20 prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous,

21 qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu.” (v.17-21)

En vue d’un tel amour, je devrais aimer les autres.  Comment remercier Dieu pour un si grand don qu’est Son amour pour moi?  En vivant tous les jours dans le même amour pour les autres:

“Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur,

23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.” (v.22-23)

La prochaine fois que je suis tentée d’ être irritée avec les gens qui m’entourent, que Dieu puisse m’aider à me rappeler combien de fois je dois irriter Sa nature Divine par mes péchés, et me repentir de mes mauvaises actions envers Lui.  Dieu m’aime malgré ma désobéissance, et je devrais montrer ce même amour envers les gens qui m’irritent et leurs péchés.

A Toi Maintenant…

Quelles sont les choses qui vous irritent chez les gens de votre entourage?  Soyez honnête!  

Ces choses sont-elles du péché, ou des habitudes, des manies, ou traits de caractère?

Comment pourriez vous dans  votre attitude envers les autres, être moins irritées?

Mercredi:  L’amour…ne soupçonne point le mal…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s