De bonnes fournitures

Photo: CSPB pixabay
Photo: CSPB pixabay

Bonjour, mes chères amies en Christ,

A chaque rentrée, je suis toujours étonnée…

J’oublie combien il est cher de payer pour les fournitures scolaires de mes enfants.

Il me semble que chaque année, il y a de plus en plus à acheter, et les maîtresses sont de plus en plus exigeantes, lorsqu’il s’agit des fournitures pour leurs élèves.  Pour chaque classe, des cahiers spécifiques, d’une certaine taille ou taille de carreaux.  Une règle précise.  La calculette d’une certaine marque, avec des fonctions spécifiques.  Deux crayons, des stylos Bics individuels des couleurs différentes, pas de colle liquide, ni de Blanco liquide…et la liste continue…

Heureusement, les cartables des garçons étaient  encore en bon état pour cette année (avec quelques points de couture bien placés, et un fermeture éclair réparée).

Après avoir dépensé une centaine d’euros pour les fournitures pour l’ année (sans parler des vêtements, chaussures, et les accessoires pour les activités extra-scolaires), je ne peux m’empêcher de penser à Laura Ingalls, la petite fille dans la Petite Maison de la Prairie, qui n’avait qu’une ardoise, des craies, et peut-être des crayons à acheter.

En pensant au thème, “être à l’école de Dieu,” je me demandais si Dieu est aussi exigeant avec les “fournitures scolaires,” qu’Il demande de moi pour chaque jour.  Voici une petite liste qui m’est venue à l’esprit.  Si Dieu est Mon maître de classe, qu’est-ce qu’Il demande de moi pour bien travailler pour Lui tous les jours?

Un manuel de classe.  J’ai toujours aimé feuilleter chaque manuel de classe (à part ceux pour mes classes de maths–je ne suis pas douée pour les maths.)  Dans le manuel, on trouve toute l’expertise nécessaire pour bien comprendre la matière.  Donc, pour réussir la classe, il faut bien suivre le manuel.  Dans ma vie, Dieu me donne tout ce dont j’ai besoin de connaître sur Lui dans Sa Parole–il suffit de bien étudier et mettre en pratique ses consignes.  Psaume 119,11 me rappelle l’importance à bien étudier ce livre:  “Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.”

Une règle.  Une règle sert à bien mesurer, mais aussi à tracer des traits bien droits.  La règle devient l’outil par lequel je mesure toute autre chose, et l’exemple de la perfection pour la droiture.  Dans ma vie spirituelle, Dieu me donne aussi une règle sur laquelle je dois baser ma vie et mon idée de la perfection: la personne de Jésus Christ.  En 2 Corinthiens 5,21, Dieu me rappelle que Jésus n’a pas de péché en Lui: “Celui qui n’a point connu le péché, il (Dieu) l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.”  Jésus m’encourage à Le suivre dans Sa perfection:  “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.” (Luc 9,23)

Une gomme.  La gomme était mon BFF (ma meilleure amie) pendant le cours de maths.  Qu’est-ce que j’aurais pu faire avec toutes mes fautes, si je n’avais pas une bonne gomme pour effacer toutes mes bêtises?  Combien dans ma vie je suis reconnaissante du pardon de Dieu pour effacer mes péchés!  Quel soulagement de savoir que je peux confesser mes péchés à n’importe quel moment, et Dieu les efface complètement!  “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.” (Romains 8,1)

Des ciseaux.  Qu’est-ce qu’on ferait sans des ciseaux à l’école?  Les ciseaux m’aident à couper facilement des parties de feuilles inutiles pour une meilleure présentation de mes cahiers.  Combien j’ai besoin de “couper” de ma vie tout ce qui ne ressemble pas à Christ, pour mieux accomplir la tâche devant moi!  Je suis si reconnaissante pour les encouragements du  Saint-Esprit, qui m’aident à voir tout ce qui n’est pas agréable à Dieu, et pour la prière qui me donne un moyen de l’éliminer de ma vie.  I Jean 1,9 me rappelle, “Si nous confessons mes péchés, il est fidèle et juste de nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.”

De la colle.  Si les ciseaux m’aident à éliminer ce qui ne doit pas être dans mon cahier, la colle m’aide à tout rassembler et garder dans un bon état.  Dieu seul peut prendre ma vie brisé et humble, pour la faire ressembler à quelque chose qui a de la valeur à Ses yeux.  “Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, Et il panse leurs blessures.” (Psaume 147,3) En plus, Dieu me réunit avec des frères et sœurs en Christ, pour que j’aie autour de moi des compagnons de voyage.  Je ne suis jamais seule dans mes problèmes, avec le Saint-Esprit qui vit en moi, et ma famille de Dieu: “Voici, oh! qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble!” (Psaume 133,1)

Où devrais-je caser tous ces fournitures?  Dans mon cartable bien neuf, qu’Il fournit pour moi, payé avec une si grande prix:  “Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?  Car vous avez été rachetés à un grand prix.  Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.” (I Corinthiens 6,19-20).

J’espère que chaque jour je serais bien équipée pour la classe de Dieu, ayant à Sa disposition toutes les bonnes fournitures pour aimer, pardonner, et travailler pour Lui.

Et vous?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s