Rendez-grâces…

“Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ…” I Thessaloniciens 5,18

Photo: nonobobo pixabay
Photo: nonobobo pixabay

Bonjour, mes chères amies en Christ,

Mes enfants deviennent des grands enfants, voire des adolescents et de jeunes-adolescents.  Je jouis un peu du fruit de mes efforts envers eux, lorsqu’ils étaient tout-petits.

(On est loin d’en avoir fini, mais de temps en temps, j’aperçois en eux des traits de caractère qui me donnent un peu l’espoir, que peut-être je n’ai pas échoué lamentablement en tant que maman.)

Quand ils étaient petits, il y avait de ces jours, où je me demandais si je gaspillais complètement mon temps…

Prenons un exemple facile, par lequel chaque maman qui veut bien éduquer ses enfants doit passer:

“Dis merci.”

Combien de fois j’ai du rappeler à mes enfants ces deux mots!  Je me souviens d’avoir tenu un objet, un biscuit entre mes doigts, ne  relâchant pas l’objet en question, jusqu’au moment d’entendre le “mot magique.”  Les enfants ont fini par comprendre que s’ils voulaient quelque chose, il fallait vite trouver cette formule.

Combien, en tant qu’enfant de Dieu, j’ai du mal à trouver ces deux mots, moi aussi.

En regardant ma vie de prière dans les moments privés du matin, je trouvais facilement des requêtes, des besoins, et des fardeaux à partager avec mon Seigneur.  Mes moments avec Lui étaient devenus des listes au Père Noël, où je me dépêchais de lancer mes besoins et de m’enfuir vers les prochaines tâches qui m’attendaient dans la journée.

On oublie vite, quel est le but de passer du temps avec le Seigneur:  c’est tout simplement…passer du temps avec le Seigneur.

Je n’apprécie guère les journées où j’ai l’impression d’être une “bonne à tout faire” pour mes enfants.  Avec trois enfants, il y en a toujours un des trois qui a besoin de quelque chose.  Ajoutez à cela mon mari, et les amis, le travail et les collègues de travail, et on peut vite se sentir submergée sous un flot constant des demandes, requêtes et exigences.  Si on ne fait pas attention à notre attitude, on commence à se sentir pressée, et on perd la joie de vouloir donner aux autres.

C’était lors d’ une des ces occasions il y a quelques jours, où j’ai du m’arrêter net avant de gronder mes enfants.  Ne suis-je pas une personne, et pas seulement celle qui leur donne à manger?  Est-ce seulement aux moments où ils ont besoin de moi, qu’ils viennent me voir?  Ne savent-ils pas que j’aimerais avoir une réelle conversation avec eux, une conversation qui ne commence pas avec les mots, “Maman, pourrais-tu…?”

Je réalisais, que je faisais exactement la même chose avec mon Père céleste.

Dieu s’intéresse à moi.  Il prend soin de pourvoir à mes besoins.  Il veut que je désire Son secours, Sa sagesse, Sa puissance.  Il aime répondre à tous cela, mais Il désire encore plus.

Tout comme je désire avoir un échange profond avec mes enfants, je crois que Dieu souhaite la même chose de Ses enfants.

Combien ma relation avec Dieu souffre, lors qu’elle devient une monologue.  Le Seigneur m’a montré une pièce manquante dans ma vie de prière avec Lui:  la reconnaissance.

Pour chaque conversation intime, il y a un échange d’idées.  Une personne parle, et une personne reste muette, à l’écoute.  Ensuite, l’autre personne parle, et écoute, et répond à son tour.  Rien n’est plus frustrant dans une conversation qu’ une personne qui domine toute la conversation.

Rendre des actions de grâce m’aide à garder un bon équilibre dans ma conversation avec Dieu.  Je Lui adresse mes besoins et requêtes, et ensuite, je passe à l’écoute:  dans ma lecture biblique quotidienne, dans ma vie de tous les jours.  J’apprends à être attentive à Sa main et Sa provision pendant la journée.  Cela fait parti de ma façon de L’écouter.  Ensuite, lorsque je vois pleinement les réponses à la prière dans ma vie, je prends le temps de le remercier. Cela fait une conversation plus enrichissante et plus encourageante.

Par la suite, je passe ma journée à recherchert les choses pour lesquelles je peux être reconnaissante.  La reconnaissance produit encore de la reconnaissance.Plus que je vois Dieu agir dans ma vie, plus je peux trouver des choses pour lesquelles je peux être reconnaissante.  Cela rend encore plus véridique  le passage en haut de ce blog:  “Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ…” (I Thessaloniciens 5,18).  Je ne peux pas choisir mes circonstances, ni la manière dont les autres me traitent, mais je peux choisir mon attitude.

Voici l’oeuvre que Dieu est en train de faire dans ma vie.  Que Dieu puisse continuellement renouveller dans mon cœur le désir de Lui être fidèle dans ma conversation avec Lui.  Ma foi grandira, si je reconnais Sa main dans chaque domaine de ma vie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s