Quand nous marchons dans l’obscurité…

dark walk

Bonjour, chers compagnons de voyage!

J’espère que votre marche avec Dieu dans Sa Parole avance bien!  Déjà une semaine de l’année 2016 est partie, et j’espère que  vous avez pris un bon départ dans votre voyage avec Dieu.  Ne perdons pas courage, mais continuons notre marche avec Lui!

Je ne sais pas pour vous, mais je n’aime pas trop l’obscurité.  Quand j’étais gamine, je faisais souvent du camping avec ma famille.  J’ai de très bons souvenirs de notre tente, du bois à côté d’un ruisseau où mon frère et moi  jouions sous un soleil de plomb en août.  Je me souviens avec enthousiasme des randonnées, des feux de camp, et des jeux qu’on faisait uniquement pendant ces voyages.

Mais quand venait la nuit, et la dernière petite sortie vers les toilettes, éclairée seulement par ma petite lampe de poche, je me retrouvais seule face aux ombres, et à mon imagination trop vive.  Aujourd’hui même j’ai encore quelques frissons…

Je n’aime toujours pas marcher dans l’obscurité.

PPQL janvier semaine deuxPendant notre lecture cette semaine, nous allons poursuivre notre marche avec Job…dans l’obscurité de ses souffrances.  Contrairement à mes sorties nocturnes seules, Job se retrouvait entouré “d’amis” mais des amis de nom seulement.  Combien nous avons besoin de bons consolateurs, quand nous sommes dans la détresse!

Cette réflexion me force à me poser la question:  Suis-je une consolatrice efficace, lors des moments obscurs pour celles de mon entourage? Suis-je trop pressée à rendre des jugements, ou à vouloir “tout résoudre”, basée seulement sur mes conclusions hâtives et sans avoir tous les détails?  Suis-je la personne la mieux placée pour aider un autre, ou prononcerais-je des conseils tirés non de la Parole de Dieu, mais de ma propre sagesse?

Combien j’ai besoin de grandir dans ce domaine de ma vie.

Voyons ensemble l’obscurité par laquelle Job est passé, et la véritable lumière dont il avait besoin pour éclairer sa marche avec Dieu.


Quand tout semble noir sur notre chemin…

Job se sentait un peu trahi par ses amis, et il avait raison!  Au lieu de l’épauler pendant ses moments de tristesse, ils l’accusaient de tous côtés…girl-517555_960_720

…d’avoir commis des péchés…

…de manquer de foi…

…de prétendre comprendre les raisonnements et l’Esprit de Dieu.

Job cependant reconnaissait d’où venaient ses souffrances:  de la main de Dieu Lui-même!

“Sachez alors que c’est Dieu qui me poursuit, et qui m’enveloppe de son filet…Il m’a fermé toute issue, et je ne puis passer; Il a répandu des ténèbres sur mes sentiers.” Job 19,6,8

Soyons honnêtes en nous-mêmes:  il est beaucoup plus facile pour nous d’accepter les bénédictions venant de la part de Dieu, alors que les souffrances?  Le même Dieu qui est bon, compatissant, et lent à la colère, l’est aussi lors de nos moments d’épreuve.

Dieu est toujours bon en toute circonstance, et en toute circonstance, Dieu est toujours bon.

Job reconnaissait que le même Dieu qui envoyait des moments obscurs sur sa voie, est le même Dieu qui allait le tirer de la détresse.  Plus tard dans ce même passage, nous lisons:

“Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier sur la terre.” Job 19,25  

Faisons confiance à Dieu, même quand notre marche sur terre nous fait traverser des moments obscurs…


…recherchons la lumière!

Job au milieu de sa détresse, cherchait la lumière pour le guider à travers ces épreuves.  Il savait que son seul espoir venait de la main de Dieu, qui l’a guidé maintes de fois dans le passé:

“Oh! que ne puis-je être comme aux mois du passé, comme aux jours où Dieu me gardait, quand sa lampe brillait sur ma tête, et que sa lumière me guidait dans les ténèbres!” Job 29,3

Souvent, lors de nos épreuves, nous cherchons désespérément une lueur d’espoir, ou, nous nous attachons aux souvenirs des meilleurs moments de notre vie.  Quand nous passons à travers l’obscurité d’une épreuve, il faut se rappeler d’où vient notre source de toute consolation et de toute joie:  la personne de Dieu, et les promesses de Dieu.

Quand les faux amis viennent, et nous accusent de toute manière de fausseté et de péché, souvenons-nous que nous avons un Juge qui est toujours juste et fidèle dans Ses jugements.  Lui seul voit l’étendue de l’éternité, et peut prononcer des sentences d’après nos œuvres:

 “Dieu n’a-t-il pas connu mes voies? N’a-t-il pas compté tous mes pas?  Si j’ai marché dans le mensonge, si mon pied a couru vers la fraude, Que Dieu me pèse dans des balances justes, et il reconnaîtra mon intégrité!” Job 31,4-6

Marchons, même lorsqu’on passe dans l’obscurité, de façon à ne pas avoir honte, une fois que la lumière revient sur notre chemin.

J’aime tant lire vos commentaires sur votre voyage à travers la Bible.  Vous pouvez toujours inscrire vos commentaires en bas!

A bientôt!

landscape-1106143_960_720

One thought on “Quand nous marchons dans l’obscurité…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s