Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Nous y sommes, c’est le dernier jour du mois de février! Combien j’ai apprécié ce temps passé avec vous dans notre marche à travers les Écritures en février!  Combien j’ai été ressourcée, encouragée, et mise au défi par cette marche avec le peuple de Dieu.  Si vous avez raté quelques jours de lecture, je vous encourage à continuer de voyager avec nous.  Rattrapez quelques chapitres par jour s’il le faut, mais pressons vers notre objectif!

Avec la fin du mois vient l’annonce de nos gagnantes pour notre tirage au sort!  Nous vous avons proposé deux livres sur l’amour par Gary Chapman, Au Cœur des 5 Langages d’Amour, et Une Famille qui S’Aime.  Vous étiez nombreuses à répondre à cette invitation, et nous avons le plaisir d’annoncer aujourd’hui les gagnantes. Elles sont Anne et Corine! Félicitations à toutes les deux.  Surveillez bien vos boites email:  vous recevrez bientôt un message de notre part!

Nous avons bien des surprises pour le mois de mars, mais il faut attendre la prochaine fois!  Ne ratez pas le blog du 2 mars!  En attendant, vous pouvez déjà télécharger le plan de lecture pour le mois prochain, en cliquant ici.ppql fevrier sem4

Nous finissons le mois de février avec le peuple de Dieu, qui retourne errer dans le désert en raison de leur désobéissance envers Dieu, et cela pendant 40 ans.  Quelle déception pour le peuple, surtout pour Josué et Caleb, qui ont subi les mêmes conséquences avec ce peuple rebelle! Au lieu de jouir des bénédictions de la promesse de Dieu, le peuple est forcé à faire une longue marche…dans le désert.

Le désert symbolise souvent dans la Bible une mise à l’écart délibérée, souvent dans le but de mettre quelqu’un à l’épreuve (Jésus quand Il est tenté par Satan, par exemple.) Le désert représente aussi une sécheresse de l’âme, les conditions physiques rudes et hostiles du désert nous font penser aux circonstances difficiles par lesquelles il faut passer dans nos vies.

Regardons un peu ce “désert” dans la marche du peuple de Dieu, et des leçons que nous pouvons en tirer aujourd’hui.

Lorsqu’on est mis à l’épreuve

Personne sur terre, même celles qui font partie des plus spirituelles ou des plus matures, n’est à l’abri de faire des mauvais choix.  Même  Moïse, qualifié d’être l’homme le plus patient qui ait jamais existé sur terre, par Dieu,  n’était pas parfait.  En Nombres 20, nous voyons le peuple se rebeller encore contre Dieu, quand il manquait d’eau dans le désert.  Nous qui lisons ce récit dans le confort de nos maisons aujourd’hui, disons, “Quoi?  Ils osent encore se plaindre? Dieu n’a-t-il pas déjà pourvu à plusieurs reprises de l’eau dans le désert?” Combien de fois nous aussi faut-il réapprendre la même leçon, encore et encore?

Moïse se laisse emporter par la colère, et au lieu d’obéir aux instructions de Dieu, Moïse agit à sa façon, et les conséquences pour lui sont désastreuses:  il ne pourra pas entrer dans la terre promise, et il  moura dans le désert.  Pendant longtemps, je pensais que ces conséquences semblaient un peu sévères de la part de Dieu.  Après tout, le peuple entier murmurait continuellement contre Dieu, et Moïse l’a supporté patiemment.  Le fait de trébucher une seule fois devant le peuple n’était pas si grave, n’est pas?

J’oublie vite, que Dieu n’a pas la même perspective que moi sur ma désobéissance envers Lui.  Le péché reste quand même le péché, et le fait de passer par un moment d’épreuve ou d’être dans des circonstances difficiles ne me donnent pas le droit d’agir selon ma volonté,  de suivre mes désirs charnels, ou de m’exprimer selon la colère ou l’égoïsme.  Quand je fais cela, je rate les bénédictions de vivre pleinement pour la gloire de Dieu, et je laisse  des occasions aux inconvertis de douter de la puissance de Dieu.  Que Dieu m’aide à réaliser que même lorsque je suis mise à l’épreuve,  le péché a des conséquences et pour moi, et pour les autres qui m’entourent.

Lorsqu’on perd une proche

Moïse voit aussi pendant cette marche dans le désert, les décès de sa sœur Marie et de son frère Aaron.  Perdre les deux membres de famille qui ont vécu toute cette épopée avec lui a dû faire un vide énorme dans sa vie.

Je me demande si Moïse s’est jamais posé la question, comme nous le faisons souvent lors de nos moments dans le “désert:” Est-ce que tout cela vaut vraiment la peine?  Moïse n’avait pas la vie facile, loin de là.  Il a dû supporter le poids de tout le peuple de Dieu, entendre leurs critiques constantes, et intervenir en leur faveur devant Dieu.  Maintenant il enterre sa famille loin de la terre promise par Dieu.  Il avait tout abandonné pour suivre Dieu, et maintenant il se trouve de nouveau seul à porter ce fardeau.

En réalité, Moïse n’était jamais seul.  Il avait Dieu qui traversait ce désert avec lui.  Il pouvait se consoler avec ce fait:  Dieu, malgré ces moments difficiles et même les décès de sa famille, a fait tout le chemin avec lui.  Quelle consolation de savoir que même dans nos tristesses, Dieu est là avec nous!  En plus de cela, Dieu a suscité de l’aide pour Moïse, ces 70 hommes qui l’ont épaulés dans ses responsabilités.  Moïse a perdu sa famille, mais Dieu a pu le consoler par Sa présence, et aussi la présence de tous ceux qui sont restés fidèlement à ses côtés.

Lorsqu’on doit prendre un chemin difficile

Nous verrons cela plus en détail la prochaine fois, mais le peuple de Dieu fera face a des ennemis redoutables sur le chemin.  On peut imaginer que les gens qui vivaient déjà en Canaan ne voyaient pas d’ un œil favorable cette grande nation traversant leur pays.  Ce n’est pas par hasard que Dieu les mèna près de ces nations, et qu’ils en eurent l’accès refusé.  Tout cela fait partie du plan de Dieu, mais le peuple de Dieu ne le voyait pas encore.  Cela a donné une raison de plus au peuple de murmurer contre Moïse et contre Dieu.

Photo: portstnicolas
Photo: portstnicolas

Cela me fait penser aux moments difficiles par lesquels je dois passer dans ma vie.  Je ne vois que l’inconvéniance, ou la tristesse temporaire que ces circonstances difficiles provoquent dans ma vie.  Lorsque je dois traverser le monde hostile pendant mon voyage ici-bas, je dois constamment me rappeler que Dieu seul sait où Il m’emmène, et c’est le meilleur chemin pour moi.  Je dois placer ma confiance en Lui pour me guider tout le long de ma vie sur terre.

Il y a tellement plus à voir dans ces chapitres, mais je me demande si l’une ou l’autre d’entre nos lectrices fidèles passe par un moment de “désert” dans sa vie.   Laissez-moi vous encourager:  vous n’êtes pas seule dans ce désert.  Dieu vous accompagne, et Il est fidèlement en train de vous guider vers un pays meilleur.  Plaçons notre main dans Sa main, marchons avec Lui, et regardons vers l’accomplissement de sa promesse.

Merci de votre visite et de vos encouragements quotidiens!  A bientôt pour une nouvelle marche avec notre Dieu!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s