Bon mercredi, nos chères lectrices fidèles,

J’espère que vous avez passé des moments agréables hier, autour de notre fête nationale!  Que Dieu nous donne encore des années dans notre pays pour exercer pleinement la liberté que nous avons en Christ que Dieu nous a accordé pour être à l’égalité avec Christ en tant que cohéritiers, et en qui nous avons la fraternité avec les personnes qui ont aussi cru en Lui!

Nous sommes actuellement en pleine colonie de vacances dans le sud, et nous profitons pleinement de ces instants passés en famille!  Comme le temps passe vite, et ne s’arrête pas.  Nous voyons tous les jours dans les vies de nos enfants, que plus les enfants grandissent, plus les défis s’accumulent!  Combien il est important, tous les jours, de nous rappeler que notre temps avec eux est précieux, et il est important de s’investir un peu plus dans leurs vies tous les jours.

july week twoLa lecture de cette semaine m’a beaucoup interpellée sur ce sujet.  Dans ces derniers moments de l’histoire du peuple d’Israël avant leur captivité, nous avons ces rappels de Dieu envers ses enfants:  Pendant votre jeunesse, vous m’étiez fidèles, mais plus maintenant!  Combien cela a dû attrister le cœur de Dieu!  Je ne peux pas m’empêcher de réfléchir à la vie de mes propres enfants:  y-a-t-il des mots plus tristes à entendre pour un parent qui cherche à plaire à Dieu, que ceux-ci:  “Vos enfants ne suivent plus la voie de Dieu?”

Si vous avez des enfants qui vous sont chers, mais qui s’éloignent de Dieu dans leurs vies, est-ce que je peux vous encourager aujourd’hui avec cette méditation: Le Dieu de toute grâce, qui est patient et compatissant envers tous Ses enfants, aime et chérit les vôtres, aussi.  Nous voyons dans notre lecture pour ce weekend, que Dieu attend  que ses enfants lui reviennent, et Il attend de les recueillir, les bras ouverts.

Prenez courage:  le plan de Dieu n’est pas à Son terme dans votre vie, et dans la vie de vos enfants.  Il est toujours à l’oeuvre, même quand nous ne le voyons pas.

Israël, l’enfant rebelle

Nous voyons dans ces passages, les derniers jours de la nation d’Israël avant sa captivité.  Combien Dieu était triste de voir l’état lamentable de Son peuple.  Il leur rappelle par le prophète Jérémie tous les tendres soins qu’Il exerçait en leur faveur:

Va, et crie aux oreilles de Jérusalem: Ainsi parle l’Éternel: Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune, de ton affection lorsque tu étais fiancée, quand tu me suivais au désert, dans une terre inculte.  Israël étais consacré à l’Éternel, il était les prémices de son revenu; tous ceux qui en mangeaient se rendaient coupables, et le malheur fondait sur eux, dit l’Éternel… Jérémie 2,1-3

Dieu leur rappelait, que malgré leurs infidélités, Il agissait toujours avec compassion et bienveillance envers eux.  Il leur servait de tendre guide dans le désert, malgré les infractions multiples avec lesquels ils ont mis Dieu à l’épreuve.  Il n’a jamais failli dans Sa provision, Sa protection.  Il a été pour eux le Père parfait.

Malgré tout cela, Son peuple ne suivait pas fidèlement Sa voie, et Dieu dans Son amour pour Son peuple, va chercher par tous les moyens à faire revenir Son peuple vers Lui.  Les malheurs qui viendront sur eux, Il leur rappelle, sont à cause de leur propre rebellion contre Lui:

Ce ne t’arrive-t-il pas parce que tu as abandonné l’Éternel, ton Dieu, lorsqu’il te dirigeait dans la bonne voie? Jérémie 2,17

Si aujourd’hui votre enfant ne suit plus la voie de Dieu dans sans vie, prenez courage:  Dieu aime votre enfant  plus que vous ne pouvez l’imaginer.  Si Dieu n’a pas abandonné Son peuple rebelle, et ne l’a pas détruit, ne prendra-t-Il pas soin aussi de Ses enfants qui s’égarent loin de Lui?  Peut-être vos enfants passeront par des moments de difficultés, comme le peuple d’Israël à la vue de sa captivité, mais ils ne seront jamais hors de Sa portée.  Dieu vous soutiendra pendant ces moments difficiles, et Il continuera aussi à ramener les cœurs de Ses enfants errants vers Lui.

Le temps d’agir, c’est maintenant!

Si vos enfants sont toujours à la maison, sous votre autorité et protection, le moment d’intervenir dans leurs vies est maintenant!  Il n’est jamais trop tard pour investir dans votre enfant.  Tant qu’il y a un souffle de vie dans votre enfant, Dieu peut changer les cœurs!

Nous avons l’exemple dans notre passage pour ce weekend,de la personne du roi Manassé, l’un des pires rois que Juda ait connu.  Pendant la majorité de son règne, il accumula des atrocités contre Dieu, jusqu’au moment où Dieu envoya des nations pour détruire la ville.

Lorsqu’il fut dans la détresse, il implora l’Éternel, son Dieu, et il s’humilia profondément devant le Dieu de ses pères.  Il lui adressa ses prières; et l’Éternel, se laissant fléchir, exauça ses supplications, le ramena à Jérusalem dans son royaume.  Et Manassé reconnut que l’Éternel est Dieu.  2 Chroniques 33,13

Parfois au lieu de prier pour nos enfants qui souffrent des les conséquences de leurs mauvais choix, on les abandonne à  leurs souffrances et on se lave les mains de leur situation.  Il ne faut pas baisser les bras!  Dieu n’a jamais abandonné Son peuple.  Les mauvais jours qui leur sont arrivés sont venus justement pour ramener leur cœur vers Lui!  Dieu recherche toujours la réconciliation de Son peuple avec Lui.  Quand les difficultés arrivent, c’est à ce moment-même que nous avons le plus besoin de prier pour nos enfants!  Entourons-les de grâce et de miséricorde, en cherchant la réconciliation entre eux et Dieu, et entre eux et nous!

Avant que la rébellion s’installe…

Dieu attend toujours que Ses enfants reviennent à Lui, mais combien  plus cela doit Lui être agréable, que Ses enfants ne s’égarent pas du tout!  Dieu n’a jamais voulu que ces jugements arrivent à Son peuple.  Au contraire, Il a toujours voulu que Son peuple reste tout près de Lui.

Nous avons aussi dans ces passages l’exemple du roi Josias, lui qui a été fidèle envers Dieu, dès sa jeunesse.  Malgré les influences négatives tout autour de lui, Josias “marcha dans les voies de David, son père; il  ne s’en détourna ni à droite, ni à gauche.” (2 Chroniques 34,2).  La Bible précise que, même à l’age de 16 ans, “comme il était encore jeune, il commença à rechercher le Dieu de David.” (2 Chroniques 34,3)  Nous ne savons pas d’où vint le début de cette recherche, mais nous savons que la Parole de Dieu eut une grande influence dans sa vie.

En tant que parents, nous avons la plus grande responsabilité d’apprendre à nos enfants la voie de Dieu, la Parole de Dieu, et de leur montrer par notre exemple la voie à suivre.

Que nous ayons des petits enfants à la maison, ou des enfants plus grands, Dieu s’intéresse à chaque étape de leurs vies.  Si nos enfants sont à la maison, prenons le temps de nous investir dans leur enseignement spirituel, de peur qu’ils ne s’égarent loin de la foi.  Si nos enfants sont plus grands, entourons-les de notre amour, en priant Dieu de les diriger dans la voie qu’ils doivent suivre.  Ne perdons pas courage, mais suivons l’exemple de notre Père compatissant, et la manière dont Il traite Ses enfants.

Bon weekend dans le Seigneur!  A lundi pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s