Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

A chaque époque, partout dans le monde, les gens partent à la recherche d’un sens pour leur vie.  “Pourquoi suis-je sur terre?  Suis-je le fruit du hasard, ou y-a-t-il une raison à mon existence?”  Si les gens cherchent en dehors d’eux-mêmes pour trouver la réponse à cette question, ils se tournent vers des systèmes déjà  en place:  la société, le gouvernement, les religions établies.  Mais souvent les gens sont vite déçus, en voyant les incohérences et les imperfections de chaque système.

La question se pose toujours:  Si je ne suis pas ici par hasard, et si je ne suis pas en contrôle de mon destin, alors, qui en détient le contrôle?

En lisant les passages bibliques pour ce matin, un verset en Jérémie 10 a attiré mon attention:

Je le sais, ô Éternel! La voie de l’homme n’est pas en son pouvoir; ce n’est pas à l’homme, quand il marche, à diriger ses pas. Jérémie 10,23

Cette réflexion de Jérémie me fait poser la question:  Si ce n’est pas moi qui doit diriger mes pas, alors, qui devrait les diriger?

july week threeSi vous avez découvert ce blog, et que vous vous posez ces mêmes questions, vous n’êtes pas toute seule.  Votre vie a un sens, vous n’êtes pas ici par hasard dans ce monde, et vous pouvez savoir le plan que Celui qui tient le contrôle sur toutes choses a pour votre vie.

Qui détient le contrôle sur la terre?

A l’époque de Jérémie le prophète, les gens en Israël et en Juda adoraient des statues faites de mains d’homme. (Il existe pleins de pays où cela est toujours le cas.)  Cela n’est plus le cas dans notre pays, mais les gens cherchent à trouver un but et une raison de vivre à travers plein de choses différentes:   leur travail, leur famille,  leur loisirs, leurs sports préférés, ou leurs aventures romantiques.  Ces choses combleront pour un peu de temps le vide dans nos vies, mais tôt ou tard, on ne trouvera plus de satisfaction dans ces choses.  En fait, tous ces “idoles” que nous avons dans nos vies sont aussi inutiles que les statues que les peuples font pour les adorer:

“On coupe le bois dans la forêt; la main de l’ouvrier le travaille avec la hache; on l’embellit avec de l’argent et de l’or, on le fixe avec des clous et des marteaux, pour qu’il ne branle pas.  Ces dieux sont comme une colonne massive, et ils ne parlent point; on les porte, parce qu’ils ne peuvent marcher.  Ne les craignez pas, car ils ne sauraient faire aucun mal, et ils sont incapables de faire du bien.” Jérémie 10,3-5

Alors, si les idoles dans ma vie n’ont aucune puissance pour me faire du bien, en qui devrais-je me confier?  Le petit livre du prophète Habakuk nous donne quelques idées:  Ne serait-ce pas celui qui a tout fait, et en qui toute puissance réside?

Sa majesté couvre les cieux, et sa gloire remplit la terre.  C’est comme l’éclat de la lumière; des rayons partent de sa main; là réside sa force.  Habakuk 3,3-4

Peut-on savoir en qui réside ce pouvoir immense, et par qui tous ces œuvres ont été faites?

Nul n’est semblable à toi, ô Éternel! Tu es grand, et ton nom est grand par ta puissance.  Qui ne te craindrait, roi des nations? C’est à toi que la crainte est due; car, parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes, nul n’est semblable à toi.  Jérémie 10,6-7

Dieu s’identifie dans Sa Parole en tant que l’Éternel, celui qui a toujours existé et existera pour toujours.  C’est Lui par qui toutes choses existent et d’où elles tirent leur force.  Ce n’est pas en l’homme, ni dans les ouvrages de ses mains, que nous trouverons le contrôle de toutes choses sur la terre.  Seule la Personne de Dieu détient l’Autorité Suprême sur nos vies.

Et les hommes alors?

Si Dieu existe et a le pouvoir sur nous les hommes (et les femmes) quel est le rôle de l’homme?  Sommes-nous des bêtes pour être écrasées sous la botte d’un Dieu Tout Puissant?  Si Dieu est tout puissant, qu’attend-Il de nous, en tant que Sa création?

Nous avons été créés pour refléter Sa gloire, en toute soumission et humilité de cœur, en reconnaissant que ce même Dieu Tout Puissant est amour, compatissant et miséricordieux, ne désirant que notre ultime bien-être.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s