Bonjour, chères lectrices fidèles!

Pendant une bonne balade, en bonne compagnie, une bonne conversation oblige.  C’est pour moi l’un des grands plaisirs de marcher:  loin des distractions constantes de la maison (et de la technologie), c’est juste moi et l’autre personne avec moi.  On peut laisser libre cours à notre imagination, partageant nos souvenirs, nos pensées, et les désirs de nos cœurs.

Il y a des moments de silence, aussi.
plan de lecture aout ppql troisieme semaineEn grandissant, j’avais horreur du silence, surtout des longues pauses dans les conversations.  Il me semblait que si personne ne parlait, le temps passait inutilement.  Avec les années qui passent, cependant, je pense que j’apprécie de plus en plus ces moments de silence.

…des pauses avant de dire des mots méchants ou irréfléchis…

….des pauses pour bien digérer la pensée de l’autre personne…

…des pauses pour méditer une vérité spirituelle…

…des pauses pour prier pour un besoin sur mon cœur, avant de le partager avec d’autres…

En lisant dans notre lecture pour les prochains jours, j’ai remarqué que pendant notre marche sur terre avec Dieu, un bon silence s’impose aussi.  Il y a des moments où je dois garder le silence devant Dieu et devant les autres.  Il y a des moments où Dieu se tient en silence, attendant le moment propice pour m’interpeller sur ma voie.

Dans ces moments de silence, au lieu de les remplir inutilement par de l’activité, ou des paroles irréfléchies, que Dieu puisse m’aider à voir ce que doit être ma réaction, à savoir écouter…dans le silence.

Quand Dieu garde le silence

Le livre de Lamentations est l’écrit par le prophète Jérémie, lorsqu’il est confronté à la destruction de la ville de Jérusalem et à la captivité des personnes qui restaient.  Nous voyons en portrait l’intimité du cœur de Jérémie, son amour pour sa patrie, mais aussi  son amour pour Dieu.  Jérémie resta fidèle pendant toute cette épreuve, et Dieu continua de se révéler à lui, pour l’aider à comprendre ce qui était en train de se passer.

Et puis, le silence.

L’Éternel avait résolu de détruire les murs de la fille de Sion; Il a tendu le cordeau, il n’a pas retiré sa main sans les avoir exterminés…même les prophètes ne reçoivent aucune vision de l’Éternel.  Lamentations 2, 8-9

Quand Dieu gardait le silence, ce n’est pas parce qu’Il n’avait rien à dire, mais parce que Son peuple ne voulait pas entendre ce qu’Il avait à dire.  Même les ennemis de Dieu, ceux au service du roi Nebucadnetsar, savaient que le péché du peuple mettait une séparation entre lui et Dieu.

L’Éternel ton Dieu a annoncé ces malheurs contre ce lieu; l’Éternel a fait venir et a exécuté ce qu’il avait dit, et ces choses vous sont arrivées parce que vous avez péché contre l’Éternel et que vous n’avez pas écouté sa voix.  Jérémie 40,2-3

Quand j’ai l’impression que Dieu ne me parle plus, je devrais examiner attentivement ma marche avec Lui.  Y-a-t-il quelque péché dans ma vie qui empêche Dieu de me parler librement?  Si oui, je dois confesser et abandonner ce péché, pour que ma conversation avec le Seigneur ne soit pas interrompue.  Combien j’ai besoin de rester en contact avec Lui, et cela dépend de moi…

Quand je dois être silencieux

Si Dieu est silencieux, c’est souvent à cause du péché dans ma vie.  Et si moi, je garde le silence dans ma marche avec Dieu?

Lamentations chapitre trois nous donne un aperçu dans le cœur de Jérémie.  Lorsqu’il voyait la détresse de son peuple, et l’ état pitoyable dans lequel  il se trouvait lui-même, il commença à perdre espoir en Dieu.  Il se sentait enfermé, isolé, rejeté, et chassé comme une bête sauvage.

Tu m’as enlevé la paix; Je ne connais plus le bonheur.  Et j’ai dit:  Ma force est perdue, je n’ai plus d’espérance en l’Éternel… Quand mon âme s’en souvient, elle est abattue au-dedans de moi.  Lamentations 3,17-18,20

Comment Jérémie a-t-il repris courage?

Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance.  Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme; elles se renouvellent chaque matin.  Oh! que ta fidélité est grande!  Lamentations 3,21-23

C’est au bout de son discours devant Dieu, quand Jérémie se trouva sans plus rien à dire, que Dieu s’est révélé à lui.

Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel…Il se tiendra solitaire et silencieux, parce que l’Éternel le lui impose…Car le Seigneur ne rejette pas à toujours… Lamentations 3,26-31

Quand nous passons par des moments d’épreuves ou des moments difficiles, au lieu de parler et annoncer à tout notre entourage nos détresses, cela nous ferait du bien de savoir garder le silence.  Jérémie repassait dans son cœur (et je suis sure dans ses prières) toutes ses luttes, détresses et déceptions.  Quand il s’est arrêté de parler, il a trouvé du réconfort pour son âme, en se souvenant des bontés de Dieu.

Que cela puisse nous encourager aussi.  Dieu marche avec nous, même pendant nos difficultés.  Il veut  que l’on vienne à Lui avec nos soucis, qu’on Lui confesse nos péchés, et que nous marchions avec Lui–parfois en silence–jusqu’à ce qu’Il se révèle de nouveau à nous.

Des réactions ou des commentaires à cette lecture?  Merci de nous laisser un petit mot avant de partir!

A bientôt pour une nouvelle marche en la présence de Dieu dans Sa Parole!

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s