Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Le mois d’août touche déjà à sa fin!  Bientôt on échangera les sandales pour les chaussures de marche…vers l’école.  Eh oui, la rentrée s’approche à grands pas.  Il faut sortir les listes de fournitures scolaires, et retourner aux magasin pour équiper nos jeunes pour l’année qui arrive….

…mais pas tout de suite!  Encore quelques journées du soleil, de grasses matinées, et bien sûr, notre temps avec le Seigneur!  Profitons de ces derniers jours de vacances, avant que l’école reprenne!  En attendant, le plan de lecture pour le mois de septembre ” Marchons vers l’école de Jésus”, est prêt à être téléchargé ici.

J’aimerais passer encore une journée à marcher dans les vagues, avant de rendre mes sandales pour l’année…

Chaque visite à la plage pour moi est comme la toute première.  J’ai beaucoup de souvenirs de la plage avec ma famille en grandissant, et avec ma famille maintenant.  Je n’aime pas me baigner , mais j’aime bien marcher dans l’écume des vagues, et faire des pas éphémères dans le sable.  Je sais, que chaque pas que je fais sera effacé avec la prochaine vague, mais cela ne m’empêche pas de les faire. J’aime regarder en arrière, après le passage de chaque vague, et ne voir  aucune trace de mes pas…

plan de lecture aout ppql quatrieme semaineTout est revenu comme avant.  Pas de trace du passé, juste une plage vierge…

Je pense que mon arrivée au ciel sera un peu comme cela.  Toutes mes souffrances seront oubliées, englouties dans la grâce merveilleuse de Dieu.  Le pardon de Dieu balayera mon ancien nature, et il n’en restera plus aucune trace.

Mais je ne suis pas encore arrivée à ce moment dans ma vie.  Et donc, je continue à marcher dans ce monde, attendant impatiemment le jour où, enfin, je ressemblerai  à ce que Dieu voulait pour moi depuis le début.

Notre lecture de ces prochains jours dans l’histoire du peuple d’Israël me fait penser un peu au processus de perfectionnement à l’image de Christ dans ma vie.  J’ai des sentiments mitigés en lisant ces passages.  D’un côté, je me réjouis du retour du peuple de Dieu vers le pays de la promesse, après toutes ces années passées en captivité.  D’un autre côté, mon cœur se serre un peu, en me rappelant les raisons pour lesquelles ils avaient dû partir:  ils avaient oublié Dieu.  Le peuple qui revient à Lui, n’est pas le même qui est parti, mais ils ont été changés, pour toujours, par les souffrances de cette vie.

Nous trouvons une merveilleuse promesse en Zacharie, qui donne de l’espoir pour ce peuple humilié, et pour nous, aujourd’hui:

Dis-leur donc: Ainsi parle l’Éternel des armées: Revenez à moi, dit l’Éternel des armées, et je reviendrai à vous, dit l’Éternel des armées.  Zacharie 1,3

Voyons un peu ensemble, le chemin de ce magnifique retour vers Dieu, et ce que Dieu attend de nous, aussi.

Un retour avec humilité de cœur

Nous ne connaissons pas le nombre exact des personnes qui sont parties en captivité, mais 70 ans plus tard, nous savons le nombre personnes qui est retourné au pays :  42,360 personnes, sans compter les serviteurs et les servantes.  Quand on pense aux millions du peuple qui est sorti d’Egypte, et qui a occupé le pays d’Israël par la suite, cela se compare à une poignée de personnes, sans compter ceux qui étaient restés dans le pays qui étaient trop pauvres pour être comptés.

La nation n’était pas comme avant.  Le peuple n’était plus une grande force puissante, comme à l’époque de David et Salomon.

Mais ce n’était pas le seul changement.

Les premiers mots de Néhémie à propos du dénombrement du peuple, m’ont frappés ce matin:

Mon Dieu m’a mis au cœur… Néhémie 7,5

Le peuple n’avait pas effectué un retour physiquement vers le pays de  promesses.  Ils étaient retourné avec l’intention d’appartenir de nouveau à Dieu.  Le premier changement que Dieu attend de moi, lorsque je reviens à Lui après un moment d’oubli, est un changement de cœur envers Lui.  Quand je dis que je reviens à Lui, c’est exactement cela.  Je retourne vers un Ami, un Père, un Dieu fidèle.  Mon attitude doit être le dévouement personnel envers Celui qui a tout fait pour moi.

Mais cela n’est pas tout…

Un retour vers le service

Le peuple ne revenait pas en tant que vainqueur d’un combat glorieux.  C’est un retour de réfugiés vers un pays dévasté.  Le Temple était en ruines, et la gloire d’avant avait disparu.  Il était temps de retrousser les manches, et de travailler pour Dieu.

La deuxième année depuis leur arrivée à la maison de Dieu à Jérusalem, au deuxième mois, Zorobabel, fils Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, avec le reste de leurs frères les sacrificateurs et les Lévites, et tous ceux qui étaient revenus de la captivité à Jérusalem, se mirent à l’oeuvre et chargèrent les Lévites de vingt ans et au-dessus de surveiller les travaux de la maison de l’Éternel.  Esdras 3,9

Un retour vers Dieu dans nos cœurs, veut dire aussi un retour vers le service de Dieu.  On ne peut pas revenir à Lui, sans être plus vigilante dans notre service pour Lui.  Les besoins sont innombrables tout autour de nous.  Il y aura toujours besoin d’œuvrer pour Lui, et un amour renouvelé pour Dieu  activera notre zèle pour travailler pour Lui.

Partons à Son service aujourd’hui.

Un retour vers l’adoration

Les fondations n’avaient même pas été posées, et le peuple de Dieu manifestait déjà le désir d’adorer Dieu dans toute Sa splendeur.

Ils chantaient, célébrant et louant l’Éternel par ces paroles: Car il est bon, car sa miséricorde pour Israël dure à toujours! Et tout le peuple poussait de grands cris de joie en célébrant l’Éternel, parce qu’on posait les fondements de la maison de l’Éternel.  Esdras 3,11

Mais leurs sentiments étaient mitigés, aussi.

Mais plusieurs des sacrificateurs et des Lévites, et des chefs de famille âgés, qui avaient vu la première maison, pleuraient à grand bruit pendant qu’on posait sous leurs yeux les fondements de cette maison.  Beaucoup d’autres faisaient éclater leur joie par des cris, en sorte qu’on ne pouvait distinguer le bruit des cris de joie du bruit des pleurs parmi le peuple, car le peuple poussait de grands cris dont le son s’entendait de loin.  Esdras 3,13

Ce moment victorieux d’un nouveau départ pour le peuple se mêlait aux souvenirs amers du temps de leur châtiment.  Leur adoration de Dieu leur rappelle leurs moments de faiblesse et d’infidélité envers Dieu.

Je pense qu’il en est ainsi dans mon adoration de Dieu.  En me rappelant de ma vie errante, j’éprouve une tristesse profonde d’avoir offensé Dieu.  En même temps, mon retour vers Lui me fait éprouver une grande joie, face à un si grand Dieu et un si grand amour.  Ma reconnaissance pour Son oeuvre dans ma vie rends mon adoration plus puissante encore.

Quand je reviens vers Dieu après un moment de péché, je Le retrouve facilement.  Dès que je fais le premier pas vers Lui, je vois qu’Il m’attend, les bras ouverts, et Il revient à moi, la relation restaurée, et la marche renouvelée.  Que je ne perde pas de temps aujourd’hui en restant éloignée de Lui.

Dis-leur donc: Ainsi parle l’Éternel des armées: Revenez à moi, dit l’Éternel des armées, et je reviendrai à vous, dit l’Éternel des armées.  Zacharie 1,3

A bientôt pour une nouvelle marche (renouvelée!) avec notre Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s