Bonjour, nos chères compagnes de marche!

C’est le dernier blog pour ce mois d’août! J’espère que vous vous sentez bien reposées après ce mois de vacances.  Souvent, j’ai l’impression d’avoir besoin de vacances, après les vacances!

Dans le prochain blog, nous tournerons nos regards vers la rentrée, et l’école.  En attendant, le plan du mois de septembre, Marchons vers l’école de Jésus, se trouve à télécharger ici.

Avant de quitter notre balade dans les vagues, j’aimerais parler…de souvenirs.

plan de lecture aout ppql quatrieme semaine Je ne suis pas spécialement sentimentale.   Cela m’arrive de collectionner des souvenirs, mais je ne les garde pas longtemps.  La seule exception que je fais est pour les aimants sur le frigo, un aimant pour chaque vacances que nous avons fait depuis notre mariage.  Ces aimants me font penser à tous les moments forts que nous avons passé en famille, et je me rappelle des bons souvenirs de ces journées.

Mes enfants, cependant, sont très sentimentaux, surtout mon deuxième fils.  Je sais qu’ il passe une bonne journée, parce qu’il collectionne une myriade de petits “souvenirs” qui remplissent ses poches, et les miennes.  En écrivant ce blog, j’ai un bocal de petits cailloux sur mon bureau de tous ces “souvenirs” de notre dernière visite à la rivière.  Je sais que le moment où je me débarrasserais de ces cailloux, il le remarquera, et donc je les garde comme souvenirs d’un moment passé en famille.

L’endroit où ils préfèrent collectionner le plus de souvenirs est la plage.  Ils ramassent des coquillages, des bouts de bois, du verre poli par les vagues.  Ces petits objets représentent plus pour eux que la plage.  C’est la famille, l’amour, l’investissement de notre temps dans leurs vies.  Plus tard, ils ne se souviendront pas de la journée exacte où ils avaient ramassé ces objets, mais le sentiment d’affection restera intacte.

Quand je pense à ma marche sur la terre, je pense que cela sera de même pour moi.  J’ai déjà du mal à me rappeler de certains événements forts dans ma vie, et les détails commencent à être un peu flous.    Cependant, il y a des souvenirs qui me restent des expériences de ma vie, que je repasse dans ma tête, quand ma foi commence à vaciller, et je ne vois pas Dieu clairement dans mes pas actuels.

Dans notre lecture pour les prochains jours, nous voyons le peuple de Dieu ramené vers le pays de la promesse.  Pendant ce voyage, Dieu leur rappelle quelques vérités clés, pour les aider à marcher droit vers l’avenir, tout en leur rappelant le chemin par où ils sont passés.  Quels sont les pensées que Dieu veut qu’ils gardent, et que je dois garder, aussi?

Pas moi, mais Dieu

Nous lisons en Zacharie, un petit livre de prophétie qui avait pour but l’encouragement des exilés,ce qui arrivera au peuple de Dieu dans l’avenir.  Zacharie a eu un aperçu des événements futur: le jugement de Babylone, et la promesse du règne éternel de Dieu sur Jérusalem.  Pendant que Zacharie relate ces encouragements pour le peuple, il leur rappelle, que tout ce qui s’est passé dans leur vie, et tout ce qui leur arrivera, n’est pas à propos d’eux, mais à propos de Dieu.  Dans des passages que nous avons lu précédemment, Dieu leur dit que c’est pour Son Nom et à cause de Son Nom qu’il ramène le peuple vers son pays.

Maintenant, Dieu leur dit:

Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées!  Zacharie 4,6

Le peuple avait besoin de ce rappel.  Ils n’étaient pas retournés dans leur territoire par leurs propres moyens, et ils ne construisaient pas le Temple par leurs propres moyens.  S’ils étaient de nouveau dans la terre promise, ce n’est pas à cause d’eux-mêmes, mais tout était grâce à la puissance et à la force de Dieu!

Si je pouvais seulement me rappeler de cela, dans ma vie quotidienne, aussi!  Si j’arrive à œuvrer pour le Seigneur, ce n’est pas moi, c’est Lui.  Si j’arrive à faire une bonne oeuvre, ce n’est pas à cause de ma bonté, mais la Sienne!  Si je reçois une bénédiction, ce n’est pas grâce à mes efforts pourLui être agréable, mais c’est tout Lui!  Que Dieu puisse me préserver de la pensée que JE suis quelqu’un d’important–c’est TOUT grâce à Dieu , Sa force et Sa puissance!

Pas pour moi, mais pour Dieu

En Zacharie 6, nous avons le récit d’un couronnement actuel–le couronnement du nouveau leader–mais aussi le couronnement de Celui qui régnera sur la nation d’Israël.

Tu prendras de l’argent et de l’or, et tu en fera des couronnes, que tu mettras sur la tête de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur.  Tu lui diras:  Ainsi parle l’Éternel des armées: Voici, un homme, dont le nom est germe, germera dans son lieu, et bâtira le temple de l’Éternel.  Zacharie 6,11-12

Le couronnement du sacrificateur n’est que pour un temps.  Son règne prendra fin un jour.  Cela rappelait au peuple qu’un jour, Dieu régnera sur Son peuple, et toute la gloire qui Lui est dûe Lui reviendra.  Tous nos accomplissements, toutes nos “couronnes” de cette vie, seront mises aux pieds de ce “germe” qui régnera en Juste Titre pour toujours.

Pendant cette vie, que Dieu puisse me rappeler, aussi, que tout ce que je fais n’est pas pour ma propre gloire, mais pour La Sienne.

Pas sans moi, mais avec Dieu

Quand le peuple d’Israël est revenu de la captivité, il n’est pas revenu tout seul.  En fait, il n’était jamais tout seul.  Dieu était toujours avec eux.  Mais dans son retour vers Jérusalem, Dieu se manifeste physiquement à eux.

Ainsi parle l’Éternel:  Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l’Éternel des armées, montagne sainte. Zacharie 8,3

Je les ramènerai , et ils habiteront au milieu de Jérusalem; ils seront mon peuple, je serai leur Dieu avec vérité et droiture.  Zacharie 8,8

Dieu ne ramène pas Son peuple en Israël, pour ensuite les abandonner.  Il promet d’être présent avec eux, même au milieu d’eux.  Dieu, ne me sauve pas de mes péchés, me promettant la vie éternelle avec Lui au ciel, pour ensuite m’abandonner pendant ma marche sur terre.  Non, Il est mon fidèle compagnon, pendant toutes mes expériences ici-bas.  Quel privilège de servir un tel Dieu qui s’intéresse à moi!

Ces “souvenirs” de ma marche sur terre m’aideront à rester fidèle jusqu’au bout.  Le Dieu qui reste le même hier, aujourd’hui, et demain, m’accompagne toujours.  Il me ramènera vers Lui, au ciel, quand ma marche ici est finie.

Rappelons-nous de ces vérités pour nous encourager, aujourd’hui!

A bientôt pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s