Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Au cas où vous n’êtes pas au courant, il vous reste 102 jours avant Noël….

plan de lecture septembre ppql deuxieme semaineCela semble un peu ridicule de penser déjà à Noël.  Je sais que les fêtes avancent de plus en plus tôt sur notre calendrier, mais on n’est pas encore en train de penser à Noël….

….mais ça arrive.

Cette semaine, en relisant les Écritures qui annoncent l’arrivée de Jésus sur terre, j’ai réalisé que toute la terre se préparait pour ce moment clé dans l’histoire.

Tous les personnages principaux se mettaient en scène, pour accueillir Jésus.

Toute l’armée céleste se préparait pour annoncer son arrivée.

Toute la situation politique se mettait en place, pour donner les conditions favorables, et non favorables, de son arrivée.

Même la nature se mettait en marche…pour proclamer l’arrivée du roi.

Et tout ce theatre se focalisait sur un petit point sur la carte…la ville de Bethléhem.

Marchons ensemble versla ville de Bethléhem, et voyons ensemble l’ arrivée miraculeuse d’Emmanuel, Dieu avec nous.

Une marche…pour préparer

Avant d’arriver à Bethléhem, nous voyons arriver celui qui précédera Jésus pendant son ministère terrestre:  Jean Baptiste.  Nous avons déjà vu plus en détail sa maman fidèle, Elisabeth (vous pouvez relire le blog en cliquant ici), mais nous voulons passer du temps à regarder la marche de son fils, Jean.  Nous venons de lire il y a quelques jours la prophétie annonçant son arrivée, mais souvenons-nous, cette prophétie a été donnée il y a 400 ans avant son arrivée sur terre.  Ensuite il y eut un silence de la part de Dieu…

….mais tout cela va changer!  Zacharie a une vision, et c’est lui qui doit garder le silence!  Elisabeth devient enceinte dans son âge avancé, et Dieu a révélé l’identité de leur fils, dès sa naissance:  celui qui préparera le chemin pour le Messie, le Sauveur de l’humanité!

Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut.  Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies…pour diriger nos pas dans le chemin de la paix. Luc 1,76,79

Jean Baptiste avait une mission cruciale sur la terre:  préparer le chemin des cœurs vers Jésus.  Souvenez-vous des jours et des moments avant que vous ayez  rencontré Jésus, et comment Dieu a préparé votre cœur pour L’accepter?  Je me trouvais sans amis, dans une situation familiale moins qu’idéale, recherchant une paix intérieure…et Dieu guidait mes pas vers une famille chrétienne qui m’aimait, et qui parlait sans cesse de Jésus, qui m’invitait à l’église, et qui s’est investie en moi…dans le but de me présenter Jésus.

Sommes-nous prêtes à faire des sacrifices, dans le but de présenter Jésus aux autres, et d’annoncer Sa venue?

Une marche…pour adorer…et pour faire périr

Dieu n’a pas seulement préparé la venue de Son fils en Israël, mais encore plus loin, les mages de l’Orient se dirigaient vers Bethléhem…pour adorer Dieu!

…voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent:  Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.  Matthieu 2,2

On n’adore pas un roi, mais on adore…Dieu!  Les mages avaient compris ce que les hommes en Israël n’avaient pas encore vu:  Jésus, ce bébé qui venait de naître, n’était pas un bébé simplement.  Il n’était pas non plus un roi comme les autres rois en Israël, ou ailleurs.  Jésus est Dieu!  Ils ne sont pas simplement venus pour donner des cadeaux au roi, mais pour rendre hommage au Dieu de tout l’univers.

Dès sa naissance, Jésus divisa les cœurs des hommes. Il y avait ceux qui allaient l’adorer, et ceux qui Le haïssaient.  Hérode en apprenant la venue de Jésus, partit aussi à Sa recherche…pour Le faire périr.  L’ange avertit Joseph et Marie:

Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.  Matthieu 2,13

Depuis ce moment,toute l’humanité se trouve dans ces deux catégories:  soit ils reconnaissent Jésus comme Dieu et Roi dans leur vie, soit ils cherchèrent à anéantir Sa Présence et Son influence sur leur vie.  Pour nous qui sommes à Christ, souvenons-nous de ce fait:  si les gens ne sont pas d’avis d’adorer Jésus comme Dieu, ils cherchent à l’ignorer ou pire encore, l’anéantir de leurs vies.  Prenons le temps aujourd’hui d’adorer Dieu pour Qui Il est vraiment, et passons du temps  à annoncer la bonne nouvelle d’une vie nouvelle dans la connaissance de Jésus.

Une marche…pour annoncer…et pour voir

Les anges ne marchent pas, mais ils sont venus…pour annoncer l’arrivée de Jésus aux bergers!  Leur annonce fut digne d’un roi!

…la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux… Luc 2,9

Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant… Luc 2,13

Quelle spectacle merveilleux!  Quel événement majestueux!  Leur louange et leur adoration avaient pour but d’annoncer dignement la venue de Dieu sur la terre, Celui qui changera pour toujours le cours de l’humanité!  Leurs seuls spectateurs?  Des bergers…pas des rois, pas des hommes importants, ou des gens de haute estime.

Mais leur message était un message pour toute l’humanité.  Et il a produit l’effet désiré sur les bergers.

Allons jusqu’à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.  Luc 2,15

N’est-ce pas l’effet que le message de Dieu devrait produire, dans chaque cœur qui entend?  “Si seulement cela est vrai…est-ce possible?…Allons voir, au cas où…”  Les bergers n’étaient pas dans le doute:  “voyons ce qui est arrivé…” N’est-ce pas notre désir, lorsque nous partons annoncer la bonne nouvelle aux autres?  “Ecoutez ce que nous avons entendu et vu…” et ensuite nous encourageons  les gens à venir et à voir pour eux-mêmes…

Une marche…pour accomplir la Parole de Dieu

Il y a eu une autre marche, qui rendit tout le reste possible:  la marche de Marie et Joseph vers la ville de Bethléhem.  En allant vers la ville, je me demande s’ils avaient déjà fait le rapport dans leurs cœurs sur la signification de leur marche. Je suis sûre que cela n’était pas un voyage facile pour eux:  c’était une marche coûteuse, inconvenante, et pas sans périls.  Derrière cette marche, nous voyons la main de Dieu qui prépara tout, pour accomplir Son plan sur la terre.

En regardant les étapes difficiles de ma vie, je me demande si j’arriverais à dire, “J’ai vu la main de Dieu, et je suis si contente d’avoir entrepris ce chemin avec Lui?”

Je crois que je connais déjà la réponse.

Prenons le temps de méditer aujourd’hui le plan de Dieu pour nos vies.  Suivons-nous fidèlement le chemin qu’Il a mis devant nous, même s’il semble incompréhensible à nos yeux?  Nous Laisserions-nous  guider par Sa main, Lui qui nous aime si fidèlement?

Retournons à Bethléhem dans nos cœurs aujourd’hui,  soyons prêtes à adorer ce bébé si merveilleux…et partons pour annoncer cette bonne nouvelle aux autres…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s