Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

L’une des aires de jeux préférées de mes enfants est un parc qui s’appelle, “Un parc sans frontières.” C’est une aire de jeux qui est totalement accessible aux enfants handicapés ou à mobilité réduite.  Des toboggans avec des rouleaux glissants, des balançoires conçues pour y mettre des chaises roulantes, des pistes de forêt pavées et élargies pour donner accès à tout le monde…il fallait y penser.

plan de lecture septembre ppql deuxieme semaineOn aurait pensé qu’un tel parc serait moins intéressant pour les enfants non-handicapés, mais cela n’est pas le cas!  Mes enfants se sont bien amusés, et cela a permis de leur ouvrir les yeux aux difficultés des personnes à mobilité réduite.

En regardant aux premiers pas de Jésus dans Son ministère sur terre, Il ne s’est pas présenté tout seul.  Dieu a envoyé Jean Baptiste pour préparer Son ministère, ce qu’Il appelle, “Le chemin du Seigneur.” En lisant les premiers passages qui détaillent Son ministère, nous voyons beaucoup de confusion sur la nature de Son oeuvre sur terre.  Quel était ce “chemin du Seigneur?” et comment peut-on le reconnaître?

Voyons ensemble quelques indices dans notre lecture, et dans les paroles de Jésus Lui-même.

A quoi ressemble le chemin du Seigneur?

Quand Jean commençait à baptiser les gens dans le fleuve du Jourdain, beaucoup de personnes lui posèrent beaucoup de questions toutes à fait naturelles:  Qui êtes-vous?  Pourquoi baptisez-vous des gens?  Êtes-vous le Messie?  Sinon, pourquoi baptisez-vous les autres?  Jean déclara ouvertement qui il était, en rappelant les mots de la prophétie à son sujet:

Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Esaïe, le prophète.  Jean 1,23

En Luc 3, nous avons une citation de tout le passage d’Esaïe, pour mettre des choses plus au  clair.  Jusque là, le chemin vers le Seigneur passait par le peuple de Dieu qui plaçait sa foi dans le Dieu d’Israël, et suivait Ses commandements.  Le chemin du Seigneur présenté maintenant est comme notre parc au début:  accessible à tous.

Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez les sentiers….Ces termes parlent de rendre tout à niveau, pour faire un chemin droit et accessible.

Toute vallée sera comblée...Il n’y aura plus des gens trop “insignifiants” pour accéder à Dieu.  Même les gens les plus pauvres, les plus misérables, les moins éduqués, les moins cultivés, auront accès à Dieu.

Toute montagne et toute colline seront abaissées…Il n’y aura plus des gens trop “hauts-placés” pour accéder à Dieu.  Même les gens les plus hauts placés, les plus riches, les plus éduqués, les plus cultivés, n’auront pas précédence, et ne seront pas vus et jugés plus hauts que les autres.  Ils seront abaissés.

Ce qui est tortueux sera redressé…L’accès vers Dieu ne prendra plus en compte le passé tordu des gens.  Les chemins tortueux des gens seront tous redressés…

Et les chemins raboteux seront aplanis….Ce mot en hébreux prend sa racine dans un mot qui veut dire “des sommets” ou aussi “l’orgueilleux.” Les gens qui se croient trop spirituels, ou trop importants, ou qui ne croient pas avoir besoin de Dieu, seront mis sur un pieds d’égalité avec les autres.  On a tous besoin de connaître Dieu personnellement.

Aplanissez les sentiers, mais aussi….

Reconnaître le chemin du Seigneur

Pendant les premiers moments de Son ministère sur terre, Jésus mit une distinction nette entre ce que le chemin du Seigneur était, et ce qu’il n’était pas.  Regardons quelques exemples:

Il n’est pas…

  • grâce à notre nationalité, notre peuple ou notre héritage spirituel:  le fait d’être Juif n’était pas suffisant.(Matthieu 3,9)
  • grâce à notre famille, ou à notre connexion avec la famille de Dieu (Jean 2, 4,12-13)
  • grâce à notre assistance aux miracles, aux signes, ou aucune autre manifestation externe (Jean 2,23).

Alors, comment reconnaître et préparer ce chemin du Seigneur dans nos cœurs?

  • en confessant nos péchés, en faisant place nette dans notre cœur (Matthieu 3,6)
  • en se repentant de nos mauvaises actions (Marc 1,4)
  • en croyant en Lui, et en plaçant notre foi en Lui seul (Jean 3,15-17, 36)

Jean commença le travail de préparer le chemin vers Jésus pour les gens qui l’entouraient.  Le verset clé dans ce passage m’a toujours interpellée:

Il faut qu’il croisse, et que je diminue.  Jean 3,30

Voici le premier pas sur le chemin du Seigneur.  Il faut voir notre vie, nos intérêts, nos désirs, notre position, notre sagesse, tout comme étant inférieur à Jésus.  Il faut que je m’efface, pour qu’Il croisse dans ma vie.

Suis-je prête à laisser Jésus me diriger dans ce chemin?

A bientôt pour une nouvelle marche avec Jésus!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s