Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

De façon générale, je n’aime pas du tout les foules.

Quand j’ai commencé à enseigner l’anglais aux petits, j’ai dû vite m’habituer aux hordes d’enfants qui me pressaient,me serraient, tout le temps.  Ils veulent s’asseoir le plus près possible, sinon sur mes genoux.  Ils se bousculent pour me prendre la main lorsqu’on chante en cercle.  Ils veulent tous me toucher, au moins les vêtements, quand je leur raconte une histoire.  Ils aiment les petites caresses au visage.  Les enfants veulent toujours être le plus près de moi que possible.

plan de lecture septembre ppql troisieme semaineJe dois dire, que c’était l’un des grands changements auxquels j’ai dû m’habituer en travaillant avec les enfants.  J’ai découvert aussi par la suite, que plus vous êtes aimée des enfants, plus ils veulent vous serrer, pour être dans votre présence.  Plus que vous êtes aimée, moins de place vous aurez.

Parfois, je sens la pression.  Je suis un peu claustrophobe, et parfois je dois changer de place, juste pour respirer un peu.  Les enfants ne comprennent pas, et parfois ils se sentent un peu blessés si je les repousse.

En relisant les Évangiles ces  derniers jours, j’ai été de nouveau interpellée par Jésus et les foules. Jésus était tout le temps, partout où Il allait, entouré par des gens.  Ce n’était pas comme on imagine souvent en regardant les jolies images pour les classes de dimanche.  Ce n’était pas une foule qui suivait Jésus à une distance respectueuse, qui lui laissait une petite “bulle” autour de Lui.  C’était une masse de gens, qui Le pressait, Le serrait, tout en se bousculant pour être le plus près de Lui que possible.

Je me demande souvent comment Il supportait une telle pression.

Marchons avec Jésus aujourd’hui, et les foules…

Toujours serré… 

Nos passages de ces prochains jours sont tellement riches que j’ai du mal à cibler des points majeurs pour chaque lecture.  Trouver un verset clé qui résume le passage m’aide à garder mes pensées sur l’idée centrale de ma lecture.  Mon verset pour aujourd’hui se trouve en Luc 5,15:  “Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies.”

Plus qu’Il parlait, plus les gens voulaient L’entendre.Plus il faisiat de bien aux autres, plus le monde venait vers Lui pour être guéri.  Jésus était toujours sollicité par des gens.  Je ne pense pas avoir jamais réalisé à quel point les gens le serrait pour être près de Lui:

Car, comme il guérissait beaucoup de gens, tous ceux qui avaient des maladies se jetaient sur lui pour le toucher.  Marc 3,10

Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.  Luc 6,19

Quelle était la réaction de Jésus pendant cette pression?  Déjà, Il ne les repoussait pas.  Il était toujours serré par les autres, mais Il ne les a jamais rejeté!  Combien de fois par jours est-ce que je dis à mes enfants, “Deux minutes!  Laisse-moi respirer!  Un à la fois!” Mais en tout cela, Jésus s’occupait des besoins des autres.

Que faisais Jésus dans ces moments de pression, qui m’aiderait aussi à ne pas être submergée par les demandes de ma petite foule? Jésus se mettait à l’écart pour prier.  Une bonne réaction pour moi aussi.  Plus je me sens serrée de tous côtés, plus j’ai besoin de passer du temps avec Dieu dans la prière.

Toujours entouré…

En plus des foules qui le suivaient, Jésus avait aussi une petite bande de 12, qui surveillait ses moindres gestes et paroles.

Il en établit douze, pour les avoir avec lui, et pour les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les démons.  Marc 3,14-15

Partout où Jésus marchait, prêchait, enseignait, guérissait, il avait 24 yeux qui scrutaient tout ce qu’Il faisait!  Et Il a fait cela sans jamais pécher.  Jésus voulait que ces disciples L’observent, et ensuite fassent les mêmes choses qu’Il faisait aux autres.

Et moi avec tous ces yeux qui m’observent, qu’est-ce que j’enseigne aux autres?  Est-ce que ma vie reflète Jésus dans mes gestes et mes paroles?   Est-ce que je marche dignement, en suivant fidèlement Ses pas, pour que les autres qui me regardent voient Jésus et non moi?

Toujours suivi…

Partout où Jésus allait, Il enseignait.  Les gens ne restaient pas indifférents à Son enseignement–Il suscitait toujours une réaction forte.  Soit les gens étaient frappés par Son enseignement, Lui qui parlait “avec autorité,” soit les chefs religieux cherchaient à Le tuer pour blasphème.  Mais partout où Jésus enseignait, ces paroles laissaient une forte impression.  Et il y avait de plus en plus de monde, qui voulaient entendre ce qu’Il avait à dire.

Je me demande si dans ma vie, je suis aussi prompte à vouloir écouter les Paroles de Jésus.  Les gens de Son époque cherchaient à savoir qui Il était, mais moi, je sais Qui Il est:  Dieu.  Chaque parole qu’Il a prononcé est un mot qui vient de la bouche de Dieu.  Est-ce que je prends autant de plaisir à être à Son écoute?  Passerais-je une journée entière, sans vouloir entendre ce qu’Il a à me dire?

Peut-être il est temps que moi de passer plus de temps en Sa présence, écoutant Ses Paroles, et les mettant en pratique dans ma vie…

Jésus se laissait suivre par les foules, par Ses proches, par Ses ennemis, tout en sachant que Son temps sur terre était limité.  Que je ne rate pas l’occasion de passer du temps avec Lui, aujourd’hui.

Marchons tous un peu plus près de Lui, aujourd’hui.

A bientôt pour une nouvelle marche avec Jésus!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s