Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Si vous êtes comme moi, vous avez plein de différentes sortes de “famille.”

Vous avez, bien sûr, la famille dans laquelle vous êtes née:  maman, papa, frères et sœurs, tatas et tontons, etc.  Ensuite, il y a la famille de notre cœur:  beaux parents, beaux-frères, etc.  Ensuite, il y a la famille à l’église: les frères et sœurs en Christ, qui m’encouragent et prient si fidèlement pour moi.

Il y a d’autres familles que je me suis créées, qui consistent de ses amis et personnes qui me sont indispensables pour mon fonctionnement et mon bien-être.  Ce sont ces personnes qui sont si chères que je sais, à tout moment,  que je peux faire appel à eux et ils seront à mes côtés.

plan de lecture septembre ppql troisieme semaineNous ne choisissons pas notre famille, ni notre famille en Christ, mais nous pouvons choisir les personnes que nous laissons nous influencer en tant que mamans, papas, frères, et sœurs. Quel privilège de créer des liens de famille!

Dans notre lecture pour les prochains jours, j’ai remarqué que Jésus parle beaucoup de ce lien de famille.  En fait, c’était une idée assez nouvelle pour Ses disciples.  Les Juifs se parlaient entre eux d’être le peuple de Dieu, mais ils ne cherchaient pas cette notion de lien de “famille” avec les autres de leur foi, et avec Dieu en tant que Père.  Comme tout autre enseignement que Jésus leur apporte, cette notion de famille va bouleverser la façon dont ils se regardent.

Prête pour une balade en famille?

Plus fort que le sang…

Être dans la famille de Jésus n’était pas chose facile.  Comme nous avons vu la dernière fois, Jésus était partout pressé par des foules écrasantes , et la pression de Son temps sur terre et Son ministère, laissaient très peu de temps pour des moments seuls avec Sa famille.  Quand la famille de Jésus chercha un moment avec Lui, voici Sa réaction:

Mais il répondit: Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique.  Luc 8,19

Je dois avouer que j’ai toujours trouvé ces paroles de Jésus un peu dures à avaler.  Après tout, les Juifs avaient beaucoup de respect et d’estime pour leurs familles.  Comment Jésus peut-Il traiter Sa famille (quoique terrestre) de cette façon?

Ensuite, j’ai réalisé qu’au lieu de rabaisser sa famille terrestre, Il était en train d’élever les autres au même niveau que sa maman et ses frères!  Au lieu d’attribuer un lien spécial avec sa famille physique, Jésus offre ce même lien, à tous ceux qui le veulent!  Quel énorme privilège, d’être sœur (ou maman ou frère) de Jésus!  Il nous offre la place privilégiée d’appartenir à une famille qui est…

Unie par la foi…

La famille de Jésus n’a pas compris Sa mission sur terre, du moins, pas toujours.  Soyons honnête, il serait difficile d’imaginer que notre frère (ou notre fils) soit le Parfait Fils de Dieu, né pour sauver l’humanité!  Ils l’ont vu grandir, ils ont joué à ses côtés, et ils ont passé plus de temps avec Lui que n’importe quelle autre personne quand Il était jeune.  Mais quand Jésus commença Son ministère, sa famille ne comprenait pas l’étendu de ce qu’Il faisait.

Ils se rendirent à la maison, et la foule s’assembla de nouveau, en sorte qu’ils ne pouvaient même pas prendre leur repas.  Les parents de Jésus, ayant appris ce qui se passait, vinrent pour se saisir de lui; car ils disaient: Il est hors de sens. Marc 3,20-21

Sa famille pensait à un moment donné, qu’Il était devenu fou!  Quand Jésus retournait dans Sa ville natale, Il ne pouvait pas avoir le même ministère là-bas, qu’ailleurs:

Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.  Matthieu 13,58

Nous voyons ce qui devient la clé dans le lien de famille avec Jésus:  la foi.  Ce n’est pas par le lien du sang que nous avons accès à Dieu le Père par Jésus:  c’est par notre foi.  Tous ceux qui croient en Jésus deviennent membres de Sa famille.  Plus tard, nous savons que sa famille crut en Lui en tant que Fils de Dieu, mais pour le moment, ce n’était pas le cas.  Leur familiarité avec Jésus faisait obstacle à leur foi.

Je me demande, si je suis devenue trop habituée à ce lien de famille avec Jésus, que cela m’a fait perdre de vue l’énormité de la bénédiction que j’ai d’être considérée comme membre de la famille de Dieu!  Que Dieu puisse m’aider à contempler de nouveau cette grâce que Dieu me donne:  fille de Dieu, et cohéritière avec Jésus!

Une maison divisée

Tous ceux qui se disaient appartenir au peuple de Dieu ne sont pas entrés dans ce lien de famille.  Les chefs religieux des Juifs accusaient Jésus de faire Ses miracles par la puissance de Satan!  Combien Satan avait aveuglé leurs yeux, par rapport à quelque chose qui semble si évident à nos yeux!  Jésus leur donna l’image d’une maison divisée pour montrer leur mauvais raisonnement sur cette question:

Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et une maison s’écroule sur une autre…Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.  Luc 11,17 et 23

L’appartenance au peuple d’Israël comptait pour tout aux yeux de ces chefs religieux, mais il fallait passer à travers leurs critères et leur coutumes.  Sinon, ce n’était pas possible que cela vienne de la main de Dieu.  Jésus leur expliqua ce qui est évident:  si quelqu’un fait des œuvres miraculeuses, que seul Dieu peut faire, cela doit venir de Dieu!  En plus de cela, tous ceux qui faisaient comme Jésus, faisaient l’oeuvre de Dieu!

Jésus était en train de leur élargir l’esprit sur l’oeuvre de Dieu.  Ils voulaient mettre Dieu dans une petite boîte, en disant que seulement ceux qui étaient “comme eux” pouvaient avoir accès à Dieu.  Jésus leur explique que c’est par la foi, en croyant en Lui, qu’ils pouvaient avoir accès à Dieu.

Cet enseignement n’était pas facile à comprendre, ni à accepter.  Jésus leur dit que cette division allait créer de nouveaux liens, mais aussi rompre les anciens:

Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre?  Non, vous dis-je, mais la division.  car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois…Luc 12, 51-52

Leur notion d’appartenance devait changer.  C’est la foi en Jésus qui fait toute la différence, à leur époque et à la nôtre.  Quel privilège pour nous qui en faisons partie, mais quelle tristesse pour tous ceux qui se trouvent éloignés de la famille de Dieu.

Une autre pensée me vient à l’esprit:  Est ce que j’accomplis ma mission sur terre, d’élargir la famille de Dieu, ou voudrais-je faire obstacle à sa croissance?  Chercherais-je à ramener les gens en tant que frères et sœurs, ou me contenterais-je de ma place privilégiée de Lui appartenir?

Que Dieu puisse m’aider aujourd’hui, à vouloir voir la naissance de frères et de sœurs tout autour de moi.  Que ma balade sur terre puisse être une marche continuelle voulant voir la famille de Dieu s’agrandir…

A bientôt pour une nouvelle marche avec Jésus!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s