Bonjour, nos chères lectrices fidèles!

Si vous êtes comme moi, vous luttez de temps en temps avec la soumission.

Nous savons que Dieu veut notre soumission, et que nous sommes appelées à être soumises:  soumises à nos maris, soumises aux autorités, soumises aux autres chrétiens, soumises à Dieu…

…et nous voyons cela comme une contrainte:  “Si seulement je pouvais faire ce que JE veux…”

plan de lecture octobre ppql week3Voici un des plus grands mensonges de Satan envers nous les femmes.  Contrairement à ce que toutes les fillettes sur la planète chantent, “libérée, ce n’est pas délivrée”…de toute contrainte.  Dieu ne nous a pas affranchi pour qu’on soit les maîtresses de nous-mêmes, mais pour qu’on soit délivrée d’un maître horrible–celui du péché–pour servir le Dieu  véritable, Celui qui est bon, juste, plein d’amour et de compassion pour nous.  Le moment où je vois cette liberté comme une contrainte dans ma vie, est le moment où il faut que je ré-évalue mes priorités et ma motivation dans le service pour le Seigneur.

Dans nos passages aujourd’hui, nous voyons Paul et les autres disciples découvrir ce qu’une soumission totale à Dieu veut vraiment dire dans leurs vies, et nous voyons nos luttes dans le service de Dieu à travers leurs yeux.  Qu’est-ce que nous pouvons apprendre sur notre soumission envers Dieu, et qu’est-ce que j’ai besoin de changer dans ma vie pour être encore plus profitable pour le service de Dieu?

Une soumission de mes préférences, et de mes préjugés…

Je pense que si nous sommes honnêtes en nous-mêmes, nous plaçons toutes des limites à notre soumission à Dieu. (On ne le dirait pas à voix haute, mais il y a des choses dans nos vies où nous disons toutes, “Non, Seigneur, je ne peux pas…”) Pierre en Actes 10 a eu un de ces moments-là dans sa vie.  Son dévouement au Seigneur était visible, mais il y avait aussi des limites à sa soumission:  annoncer la Parole aux païens, dans leur environnement.  Il fallut une vision expresse du Seigneur pour l’aider à changer d’avis, et partir partager l’Évangile chez Corneille.  En arrivant à sa maison, Pierre confesse le changement que Dieu a effectué dans sa vie:

Vous savez, lui dit-il, qu’il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d’entrer chez lui;mais Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur. C’est pourquoi je n’ai pas eu d’objection à venir, puisque vous m’avez appelé; je vous demande donc pour quel motif vous m’avez envoyé chercher.  Actes 10,28-29

Tout cela représentait un changement radical dans le cœur de Pierre. Dieu a tellement travaillé dans son cœur pour changer radicalement ses préjugés envers tout un groupe de gens, qu’il se soumit non seulement à la volonté de Dieu pour cette affaire, mais il se soumit aussi à Corneille!  Quel changement de direction pour ses pieds!

Cela me fait penser:  y-a-t-il des gens que je déclare dans ma vie, “impurs?” Mes préférences et mes préjugés envers un peuple m’empêchent-ils d’ être fidèle dans le ministère auquel Dieu m’a appelé?  Que Dieu puisse m’aider à soumettre ma propre volonté à la Sienne, et voir tous les gens comme Il les voit:  une Création merveilleuse pour laquelle Son Fils est mort afin de les racheter …

Une soumission de ma réputation…

La soumission de Pierre envers les païens n’était pas bien vue par les autres disciples, au moins au début.  Quand Pierre rend compte de son ministère à Jérusalem en Actes 11, il rencontrat de la résistance à cette nouvelle ouverture vers les païens.  Après avoir tout expliqué, les disciples se mirent en accord avec l’oeuvre de Dieu:

Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant:  Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie.  Actes 11,18

Heureusement, les disciples à Jérusalem avaient assez de discernement spirituel pour se soumettre à cette nouvelle direction que Dieu avait pour l’Évangile.

Parfois, dans ma vie, cela n’est pas toujours le cas.

Faire la volonté de Dieu exigera des sacrifices, et le fait d’être mal compris est toujours un risque pour ceux qui veulent servir Dieu.  Les gens ne verront pas toujours le chemin que j’entreprends d’ un œil favorable.  On me traitera peut-être de “trop large”, ou “trop inclusive”, ou trop…  Il faut m’assurer que 1. Je suis en train de suivre le Seigneur et la direction qu’Il me donne, et 2.  J’agis avec humilité de cœur pour le salut et par amour pour les autres.  Si les critiques viennent après ma soumission, je dois avoir l’humilité de bien examiner mon cœur pour voir mes motivations, et si mes motivations sont honnêtes et bonnes devant le Seigneur, d’être prête à suivre ce que Dieu me met sur le cœur, même si cela n’est pas populaire aux yeux de mon entourage.

Je dois aussi faire attention dans ma vie à  ne pas juger les motivations des autres.  Si Dieu met sur le cœur de quelqu’un de partager l’Évangile avec les autres, que Dieu puisse m’aider à bien écouter, et ensuite suivre la direction que Dieu me met sur le cœur.  Peut-être Dieu m’encouragera à prier pour un oeuvre différente de mes habitudes.  Que mon cœur soit toujours prêt à se soumettre à la volonté de Dieu.

Une soumission de la direction de ma vie…

Me soumettre à Dieu est une acte journalier, quelque chose que je renouvelle chaque matin pendant mon temps avec Dieu.  Le fait d’avoir donné ma vie en tant que servante “à temps complet” ne garantit pas que tous les jours je marche soumise à cet appel dans ma vie.  Tous les jours, je dois demander, “Dieu, que veux-tu que je fasse pendant CETTE journée…” et ensuite d’être fidèle dans les tâches qu’Il me confie .

Barnabas et Saul étaient mis à part pour cet oeuvre parmi les païens, et ils se soumettaient à cet appel du Saint-Esprit.  Ils laissaient Dieu littéralement guider leurs pieds dans la direction qu’Il avait tracé pour eux. Leur soumission n’était pas toujours facile, et malgré les obstacles, ils restèrent sur le chemin que Dieu avait tracé pour eux.

Quel encouragement pour moi, aujourd’hui.

La marche soumise n’est pas un chemin facile, mais c’est ce que Dieu demande de moi pour chaque jour.  Que je laisse mes pieds être guidés par le Saint-Esprit pour aller partager l’amour de Dieu avec les autres.  Que mes mains puissent travailler pour œuvrer pour Lui, et que mon esprit puisse être animé par le désir de plaire à Dieu dans tout ce que je fais.

Soumettons donc toutes notre vie entre Ses mains aujourd’hui.  Qui sait ce que Dieu peut faire, à travers des femmes qui sont entièrement dévouées à Lui?

A lundi pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s