Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Souvenez-vous de l’histoire de Cendrillon?

C’est une histoire qui fait rêver chaque petite fille, et captive l’imagination même des grandes.  Et si cela était possible, qu’une fille ordinaire et pauvre puisse devenir une princesse, et faire partie d’une famille royale?  Chaque fille, qui lit la phrase, “Et ils vécurent heureux pour toujours,” n’imaginerait jamais une autre fin que celle-ci.

Personne n’imaginerait que Cendrillon, dégoûtée de sa vie dans un palais somptueux, où elle vit  avec son prince beau et charmant, déciderait de retourner vivre dans les cendres et sous l’esclavage de sa marâtre.

Et pourtant, ne faisons-nous pas pareil, nous qui sommes devenues héritières avec Jésus, à chaque fois que nous retournons vivre selon notre ancienne vie?

plan novembre ppql week 2Pendant notre lecture pour les prochains jours, nous allons passer du temps à parler de deux marches sur la terre:  la marche sous la loi, et la marche sous la grâce.  Paul dans ces lettres de 2 Corinthiens et surtout en Galates, parle d’une doctrine dangereuse qui prenait pied dans l’église:  les chrétiens qui avaient été affranchis des œuvres de la loi, qui retournaient vers leurs racines juives pour vivre de nouveau sous l’observation de la loi de Moïse.

La plupart d’entre nous, qui n’avons pas d’ antécédents juifs, avons du mal à imaginer ce que ces juifs-devenus-chrétiens ont vécu.  Mais on peut très bien comprendre notre vie AVANT de connaître Christ, et notre vie APRES.  Il n’y a pas de comparaison, et pourtant, souvent on retourne vers notre ancien raisonnement, notre ancienne “façon de faire” pour faire ce que Jésus a déjà fait pour nous, en mourant sur la croix.

Quand nous sommes tentées de revenir vers notre ancienne vie, rappelons-nous de quelques encouragements que nous trouvons dans la Parole de Dieu.

A travers le miroir de la loi…

Restons un peu avec notre princesse préférée…

Quand Cendrillon se regardait dans le miroir chaque matin, elle pouvait s’imaginer en princesse, vivant dans un palais, vêtue de robes somptueuses, mais en fait, ce n’est pas l’image qu’elle voyait dans son reflet.  Tout ce qu’elle pouvait voir était ce qu’elle était vraiment:  une fille devenue esclave, portant des vêtements usés, sales, dans un état pitoyable, sans issue et à la mercie de sa marâtre.

Le miroir ne l’a pas changé en princesse, mais la miroir reflétait son état actuel.

Tel était l’état de chaque personne qui se confie dans ses œuvres d’après la loi pour se rendre “bien” devant Dieu.  La loi de Moïse était donnée pour nous montrer combien nous sommes pécheurs, combien nous sommes sales par nos péchés, combien nous avons besoin de Dieu.  Ceux de l’Ancien Testament qui avaient placé leur foi en Dieu et non dans les œuvres de la loi ont trouvé la paix dans leur cœur.

Ensuite, Jésus est venu sur la terre, et lorsque les gens plaçaient leur foi en Lui pour les sauver de leurs péchés, c’était suffisant.  Il n’avaient plus besoin d’agir selon la loi, parce que Jésus avait accompli parfaitement la loi.  C’est pour cette raison que Paul pouvait dire,

Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que personne ne sera justifié par les œuvres de la loi.  Galates 2,16

Ce n’est pas à cause de ce que nous faisons que nous sommes en règle avec Dieu, mais en qui nous croyons.

…Jusqu’à notre liberté en Christ

Avec cette assurance d’être en règle avec Dieu vient la merveilleuse adoption en tant qu’enfant de Dieu, avec tous les privilèges que cela engendre.

…mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé Son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachète ceux qui étaient sous la loi, afin que nous recevions l’adoption.  Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie:  Abba! Père!  Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.  Galates 4,7

J’ai un accès libre auprès de Dieu par la prière.

Je n’ai plus aucune condamnation pour mes péchés, anciens ou futurs.

J’ai une demeure éternelle auprès de Dieu dans Sa magnifique demeure parfaite.

J’ai une aide précieuse dans la Personne du Saint-Esprit qui vit en moi, et qui me guide dans ma marche quotidienne.

Alors, pourquoi est-ce que je choisirais de retourner vivre dans ma vie ancienne, avant de connaitre Christ?  Pourquoi est-ce que je me confierais de nouveau dans ma propre sagesse, mon propre raisonnement, comme je trimais avant dans l’esclavage de mon ancienne vie?

Paul donne l’exemple d’Isaac et d’Ismaël pour renforcer cette différence entre le fils de l’esclavage et le fils héritier, et il n’y a pas photo.

Nous savons tous quel état on préfère .

Quand Cendrillon a mis la chaussure en verre sur son pied, sa vie a changé pour toujours, et sa marche ne serait jamais la même qu’avant.  Elle avait enlevé ses chaussures d’esclavage, pour marcher dans une nouvelle vie de princesse.

On peut beaucoup apprendre de ce conte de fées.  Marchons dans la nouveauté de vie que nous avons en Jésus.

A bientôt pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s