Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Avec toutes les marches et promenades que j’ai fait depuis des années, une chose que je n’ai jamais eu l’occasion de faire est de participer à une course à pied.  Depuis quelques années, les courses pour la solidarité sont redevenues à la mode, et j’ai hâte d’y participer.

plan novembre ppql week 4Mais la plus grande course de “solidarité” que je puisse accomplir sur terre est la course que je vis tous les jours, dans ma marche avec Jésus.

Pendant notre lecture des prochains jours, nous avons un aperçu de l’une des étapes de la course de l’apôtre Paul : ses derniers voyages, avant d’être emprisonné par les romains.  Une phrase qu’il a prononcée en parlant à l’église d’Éphèse, lors de sa dernière visite, m’a beaucoup interpellée:

Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.  Actes 20,24

Face à un jugement certain, et en vue d’une captivité et d’une mort certaine, Paul trouvait de la joie à la ligne d’arrivée.  D’où venait cette joie, et comment sa joie  pourrait m’encourager dans ma course d’aujourd’hui,malgré les circonstances difficiles de la vie?

Regardons ensemble le début de ce dernier “tour de piste” dans la vie de Paul.

Un parcours difficile…

Personne, en regardant la vie de Paul, ne dirait que Paul avait une vie facile au service du Seigneur.  Nous avons déjà lu en 2 Corinthiens 11,23-32 toutes les souffrances qu’ il a éprouvé dans sa vie: en fait, les mots “en péril” se trouvent huit fois juste dans le verset 26!  Cependant, en Actes 20,24, il dit, “Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse…”  Il n’est pas en train de nier le fait que la vie est un cadeau précieux de la main de Dieu, mais il met l’accent sur les pronoms personnels, “ma vie…m’était précieuse.”  Comme tout bon entendant et dispensateur, il réalise que le bien qui lui a été confié–celui de sa vie–ne lui appartient pas.  S’il vivait, ou s’il mourrait, il le faisait pour le Seigneur.

Il y a de la joie à savoir que ma vie n’est pas la mienne à gérer.  Souvent je me fais tellement de soucis pour les choses qui m’arrivent, pour les torts qui sont commis contre moi, pour les injures que j’endure, pour les désagréments qui me sont occasionnés, que j’oublie le fait que ma vie ne compte vraiment pas.  Si je souffre pour la cause de Christ, c’est à cause de Christ que ces choses m’arrivent, et Jésus m’a déjà dit qu’il y a de la joie à souffrir pour Lui.   Si je suis fidèle à la tâche que Dieu me confie, c’est à Lui qu’en revient la gloire, et non à moi.  Si je pouvais simplement m’effacer pour que les autres voient Christ, et non moi-même, je retrouverai vite la joie de savoir que ma vie a de la valeur quand je reflète Christ .

Un parcours fidèle

Malgré les difficultés que Paul a rencontré dans sa vie, il n’a pas laissé ces difficultés le décourager au point où il ne voulait plus suivre le Seigneur.  Il trouvait la bonne nouvelle de Jésus si importante qu’il a donné sa vie entière à l’annoncer:

Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.  Actes 20,24

Est-ce que je réalise que le message de la grâce de Dieu est un message précieux?  Est-ce que je suis prête à abandonner ma vie à sa proclamation?  Est-ce que je suis prête à faire les sacrifices  de mon temps, de mes préférences, de mes loisirs et mes habitudes, pour être fidèle à la tâche?  Est-ce que j’annonce la bonne nouvelle à mes enfants?  A mes collègues de travail, ou d’école?  Ferais-je le pas de plus pour donner des traités, ou aider dans la campagne d’évangélisation de mon église?

On n’est pas tous appelé à un ministère à plein temps (surtout comme l’était l’apôtre Paul, nous les femmes!) mais nous avons des occasions tous les jours de parler pour Dieu et être Ses ambassadrices dans le milieu où nous nous trouvons!  Prenons au sérieux le ministère qui nous a été confié de proclamer cette bonne nouvelle aux personnes qui nous entourent.  Il y a de la joie, et une très grande joie, de savoir qu’on a été fidèle à la tâche que Dieu nous confie.

Un parcours de toute une vie

Mon mari me rappelle souvent dans ses prédications, que bien commencer la course n’est pas tout dans la vie.  Au contraire, il faut savoir persévérer et continuer la course jusqu’à la ligne d’arrivée.  Pendant cette rencontre avec l’église à Éphèse, Paul lui ouvre son cœur pour dévoiler l’ amour qu’il a pour elle, et qu’il aura pour elle, jusqu’à la fin de sa vie.

Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j’ai passé en prêchant le royaume de Dieu.  C’est pourquoi je vous déclare aujourd’hui que je suis pur du sang de vous tous,…Et tous fondirent en larmes, et, se jetant au cou de Paul, ils l’embrassaient, affligés surtout de ce qu’il avait dit qu’ils ne verraient plus son visage.  Actes 20, 25-38

Paul avait laissé derrière lui un si grand témoignage de fidélité et d’amour, que l’église ne pouvait pas rester insensible à son passage.  Il a été aimé par elle, et les résultats de sa fidélité allaient le suivre jusque dans l’ éternité.

Il y a de la joie à la fin d’une vie bien vécue pour le Seigneur.  Il y a de la joie de savoir qu’on n’a pas été un serviteur qui faisait honte à Son Maître.  Il y a de la joie à voir des gens venir à Christ, ou de voir les personnes qui se rapprochent un peu plus de Dieu dans leur quotidien.  Il y a de la joie dans la fidélité, même si on ne verra pas toute l’étendue de nos efforts jusqu’au moment où nous recevrons nos récompenses au ciel.

Est-ce que nous sommes en train d’accomplir notre course avec joie?

Marchons fidèlement avec Dieu en cette journée.  Il y a de la joie en abondance qui accompagne chacun de nos pas, si on lui est fidèle.

A bientôt pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s