Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Comment réagissons-nous, lorsque les gens nous accusent à propos de notre marche chrétienne?

Souvent, lorsqu’on est attaqué par rapport à notre foi ou à nos convictions, nous avons le réflexe charnel de rendre le mal pour le mal.  Quand on est attaqué, on répond en accusant l’autre en face de nous.  Lorsqu’on est appelé à prendre notre propre défense, nous ne suivons pas toujours l’exemple de Christ.

plan novembre ppql week 4Pendant ces moments, une bonne dose d’humilité s’impose.

Parfois, un peu de silence ne ferait pas de mal, non plus.

Pendant notre lecture pour les prochains jours, nous voyons l’apôtre Paul dans des telles circonstances, face aux autorités de son époque.  Pendant qu’il plaide pour sa propre défense, il déclare en toute sincérité,

Hommes frères, c’est en toute bonne conscience que je me suis conduit jusqu’à ce jour devant Dieu…Actes 23,1

C’était une déclaration pleine de hardiesse, surtout lorsqu’il a été confronté aux chefs religieux parmi lesquels il marchait autrefois!  Est-ce qu’on trouve cette déclaration étonnante, au vu de toutes les circonstances par lesquelles il est passé?

Si quelqu’un nous obligeait à prendre la défense de notre foi, est-ce que nous pourions affirmer avoir marché en toute bonne conscience devant Dieu?

Voyons ensemble comment Paul a pu se défendre et rendre un bon témoignage devant ses accusateurs…

Voir la main de Dieu dans les circonstances de notre passé…

Nous connaissons si bien le récit de Paul après sa conversion, que souvent, on oublie les circonstances de sa vie avant de venir à Christ.  Au début de son témoignage devant le Sanhédrin, Paul rappelle aux auditeurs qu’il était tout comme eux au début:

Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui… Actes 22,3

Pendant ces premiers moments, Paul crée un lien avec eux.  Mon passé est votre passé, disait-il.  Je n’ai rien de différent dans mes circonstances que vous-mêmes aujourd’hui.  Dieu se sert de nos circonstances passées pour nous former pour notre vie actuelle.  Le passé de Paul–Juif instruit aux pieds des savants les plus renommés de son époque, en même temps que citoyen romain–a permis que son ministère futur soit possible.

Nous ne savons pas toujours comment Dieu va prendre les circonstances de notre passé, et faire Son oeuvre dans le futur, mais une chose est certaine:  Dieu a un plan pour nous qui nous suit depuis le début de notre vie dans le ventre de notre mère.  Parfois nos choix passés nous font mal, ou ont des conséquences à long-terme pour notre avenir, mais cela n’empêche pas le fait que Dieu peut prendre même notre passé pour témoigner de sa merveilleuse grâce plus tard.  Quand nous venons à Christ, tout le chemin par lequel nous sommes passé peut, une fois mis entre les mains de Dieu, aider les autres à venir à Christ.

Une bonne conscience devant Dieu se construit dans nos vies, quand nous laissons notre passé entre les mains de Dieu, tout en voyant ces circonstances comme étant guidées par Son plan.

Voir la grâce de Dieu dans nos circonstances actuelles…

Non seulement Paul a-t-il vu la main de Dieu dans son passé, mais il pouvait voir Dieu en train de le conduire dans les circonstances immédiates de sa vie.  C’était en recherchant la volonté de Dieu dans la prière et en écoutant la voix du Saint-Esprit qu’il décida de se rendre à Jérusalem.  Une fois arrivé, les circonstances de sa vie semblaient hors de sa portée.  Il faisait comme il avait l’habitude de faire, quand la foule s’est mise à faire des émeutes et il s’est fait arrêter par les autorités. Devant le Sanhédrin, Paul rendit un bon témoignage de son parcours, et dans la nuit, il reçoit la confirmation de Dieu qu’il est en train de suivre la bonne piste:

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul, et dit:  Prends courage; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.  Actes 23,11

Ces encouragements de la part du Seigneur à ce moment de sa vie ont dû être une telle consolation pour Paul.  Il reçut la paix dont il avait besoin pour continuer son témoignage devant les autorités.  Il reçu l’approbation du Seigneur sur le chemin sur lequel il s’engageait.

Nous n’avons pas le privilège aujourd’hui d’entendre la voix de Dieu pour approuver nos actions, mais nous avons des encouragements éternels qui nous viennent de la Parole de Dieu.  Chaque Parole prononçée dans la Bible est aussi valable pour nous aujourd’hui qu’à l’époque de son écriture.  Quand nous lisons et mettons en pratique ses instructions pour notre vie quotidienne, nous avons l’approbation de Dieu pour notre marche, et nous pouvons avancer en toute bonne conscience, assurés par Ses indications.

Voir les portes ouvertes sur notre avenir…

Paul n’avait aucun moyen de savoir tout ce que le Seigneur lui réservait pour son avenir.  Tout ce qu’il pouvait faire était de se confier en Celui qui l’avait déjà guidé par le passé, et placer sa confiance en Lui pour son avenir.  Marcher en bonne toute conscience devant Dieu veut dire que mon futur appartient au même Dieu fidèle à travers les âges.  Celui qui m’appelle est fidèle, et cette fidélité continuera à se manifester pendant toute ma vie.

En se plaçant entre Ses mains, Paul a vu des portes s’ouvrir devant lui, telles qu’il n’aurait jamais pu l’imaginer.

Pendant deux ans, Paul a eule privilège de témoigner devant Félix.  Il put partager l’Évangile avec Agrippa, et plus tard envers César.  Tout cela ne se serait jamais produit, si Paul ne s’était pas confié en Dieu au début de Son ministère.  Chaque pas qu’il faisait rendait son témoignage futur possible.Marcher en toute bonne conscience devant Dieu, tous les jours, a le même effet sur notre futur ministère, aussi.  Si je suis fidèle aujourd’hui, et le lendemain, et ainsi de suite, les portes s’ouvriront sur des occasions futures de partager Dieu avec les autres.  Si j’abandonne ma foi aujourd’hui, ou si je décide de gaspiller les occasions de marcher près du Seigneur aujourd’hui, cela peut affecter mon témoignage de demain.

Il est si important pour nous, de décider chaque jour de suivre Dieu en vivant pleinement pour Lui.  En faisant cela, Dieu ouvrira les portes vers des occasions futures qu’on ne peut pas imaginer.

Une marche en toute bonne conscience se construit en laissant notre passé entre les mains de Dieu, en se confiant en Lui pour nos circonstances actuelles, et en regardant à Lui pour les occasions futures de service pour Lui.

Tel est le but de ma marche aujourd’hui.

A bientôt pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s