Bonjour, nos chères lectrices fidèles,

Je ne vais pas vous cacher, mesdames et mesdemoiselles, que la lecture pour ces prochains jours sera une lecture facile pour nous.  Il y a des encouragements dans la Parole de Dieu qui sont si aimables et si plaisants que nous avons hâte de mettre en pratique dans nos vies.

plan-decembre-ppql-semaine-2Il y a d’autres enseignements qui vont tellement à l’encontre de nos idées dans cette société moderne, qu’on hésite un peu à les mettre en pratique.  Cependant, Dieu dans Sa sagesse nous donne des instructions claires dans Sa Parole, et nous avons besoin, comme pour tous les autres passages dans notre Bible, d’essayer de bien comprendre ce que Dieu veut nous dire, et ensuite faire en sorte que ces enseignements fassent partie de notre marche quotidienne avec le Seigneur.

Le livre de 1 Timothée est une lettre écrite à Timothée, jeune prédicateur et pasteur, et cette lettre donne beaucoup de précisions sur la doctrine mais surtout la pratique des églises locales. Comme nous avons vu dans certaines lettres que Paul a écrites aux autres églises, il y avait beaucoup de désordre dans les pratiques des églises, et  Paul a donc dû donner des encouragements à ces églises pour qu’elles se conforment le plus possible à l’image de Christ.  Il donne ces instructions aussi à Timothée dans le but d’aider les églises à ne pas être un reproche à la cause de Christ.

Et oui, certaines de ces instructions nous concernent, nous, les femmes.

Alors, respirons un bon coup, et regardons avec le désir de plaire à Dieu en toutes choses, ces enseignements un peu délicats pour nous les femmes.

Le rôle des femmes dans l’église

Lorsqu’on pense aux  femmes dans nos églises, elles sont toutes différentes les unes des  autres, de par leur apparence et les rôles qu’elles s’occupent dans la société (célibataires ou mariées, mères ou non, femmes qui travaillent en dehors de la maison ou non, etc).  Lorsque vous prenez toutes ces femmes différentes dans toutes ces situations de vie différentes, et vous les mettez toutes dans la même assemblée locale avec des hommes, sans la grâce et l’aide de Dieu, vous avez le potentiel pour toutes sortes de problèmes.

Paul dans ce passage commence ses instructions dirigées à toute l’église, pour qu’elle prenne le temps de se rappeler que nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu, mais nous ne sommes pas tous appelés à remplir les mêmes fonctions.

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes…qui s’est donne lui-même en rançon pour tous. 1 Timothée 2,5-6

Ensuite, il mentionne les qualités chez les deux–les hommes et les femmes–qui sont dignes du sacrifice que Jésus a fait en mourant pour nous sur la croix.  Les qualités qui sont mentionnées sont pour attirer l’attention vers Jésus et non vers la personne-même.  Et oui, les qualités qui sont citées pour les femmes concernent la beauté intérieure d’une femme, plus que son apparence physique.

Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elle se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.  1 Timothée 2,9-10

Qu’est-ce qui doit être les caractéristiques communes des femmes dans l’église? La modestie et les bonnes œuvres.  Toutes les femmes n’ont pas la même possibilité de se procurer des habits somptueux et des bijoux, mais nous pouvons toutes sans exception nous conduire avec modestie et faire des bonnes œuvres, ce qui ne coûte rien, mais qui reflète notre désir de faire passer Christ avant nous-mêmes.

Pour cette même raison–le désir d’élever Christ et non nous-mêmes–Paul donne le prochain enseignement concernant le rôle des femmes dans l’église:

Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission.  Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence.  1 Timothée 2,11-12

Comme nous avons déjà vu dans les versets en haut, ce sont nos bonnes œuvres qui composent notre service pour Dieu à l’église, et non notre enseignement ou notre prise d’autorité sur les hommes.  Si on passait plus de temps à servir les autres–un rôle digne des femmes et non un rôle inférieur–et si on laissait les hommes s’occuper de l’enseignement, l’oeuvre de Christ avancerait.  Les choses ralentissent quand chacun veut prendre des responsabilités qui ne leur sont pas accordées dans la Bible.

De la même manière, les femmes sont exclues du ministère pastoral.  Sans tarder sur ces passages, le pronom masculin “il” dans la liste des qualifications pour les pasteurs au chapitre 3 n’est pas un hasard.  Au contraire, c’est un choix délibéré de la part de Dieu, et non une suggestion “macho” venant d’une autre époque.  Si Paul dit que l’enseignement dans l’église est réservé aux hommes, cela va de soi que le rôle du pasteur est compris dans ce lot.

Le rôle des femmes dans leurs maisons

Les femmes ont besoin de prendre  leur rôle d’enseignantes, en dehors de l’église.  Les femmes ont besoin de savoir pour elles-mêmes ce que la Bible enseigne, pour qu’elles puissent enseigner à leur tour les enfants qui sont sous leur charge, et les autres femmes de leur entourage.  (On verra cela la prochaine fois dans notre escale en Tite.) Le charge d’être maman est le rôle privilégié que Dieu nous donne , et Il attend  que l’on leur donne un enseignement sain .

Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans l’amour, et dans la sainteté.  1 Timothée 2,15

L’instruction de la femme envers ses enfants est l’enseignement en paroles et en actions.  Elle est modeste, soumise, et donc elle donne cet exemple à ses enfants.  Elle transmet la foi, l’amour et la sainteté de myriades de façons différentes tous les jours en vivant une marche irréprochable devant ses enfants, qui sont constamment en train d’observer et de suivre son exemple.  Quand ils veulent savoir pourquoi Maman agit de la sorte, elle peut donner l’enseignement de la Parole de Dieu, parce qu’elle s’est laissée instruite à l’église ou, si elle n’a pas tout à fait compris, en demandant à son mari en privé à la maison.  (I Corinthiens 14,35)

Je sais que ces idées ne sont pas populaires dans notre société d’aujourd’hui.  En toute honnêteté, je doute que ces enseignements étaient populaires à l’époque de Timothée et de Paul.  Après tout, le péché qui règne en nous, nous fait toujours désirer ce que Dieu dans Sa sagesse limite.  De touts les âges, Dieu a prescrit une conduite qui reste la même, parce qu’Il ne peut pas changer, et Il n’a pas besoin de changer en fonction de nos désirs.  C’est plutôt nous qui devons nous plier à ce qu’Il désire pour nos vies.

Nous reverrons ces idées dans notre prochain blog, en suivant les instructions que Paul donne aussi à Tite.  Le temps nous manque ici pour voir en détail ces instructions, mais j’espère que vous prendrez le temps pour vous-mêmes d’approfondir vos connaissances sur le rôle des femmes par excellence.

A bientôt pour une nouvelle marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s