La marche des femmes fidèles

Chères lectrices fidèles,

Dites-moi si vous en avez aussi marre que moi, lors qu’on vous dit:

“Qu’est-ce que vous faites dans la vie?  Vous n’êtes que maman?”

“Vous êtes mère au foyer?  Donc, vous ne travaillez pas…”

Nous savons que les mamans dévouées et surtout les femmes qui ont le privilège de rester à la maison à temps plein pour élever des enfants sont une espèce en mode de disparition.  Ces femmes courageuses qui prennent le temps tous les jours de veiller sur leurs enfants à charge sont souvent les plus attaquées par notre société.

Cela devrait être juste le contraire.  Après tout, combien de fois les médias cherchent à blâmer un certain groupe de personnes pour leurs mauvais comportements, tout en ignorant ce qui devrait être le plus évident:  l’absence des hommes et des femmes qui prennent au sérieux leur responsabilité de bien élever leurs enfants.

Ce blog aujourd’hui est pour les mamans…que vous soyez mère au foyer ou mère qui partage ses heures entre sa propre famille et les gens de l’extérieur…on vous honore aujourd’hui, et on vous loue pour votre travail acharné envers la génération future.

N’abandonnez pas, ne vous lassez pas, ne vous relâchez jamais…même si tout le monde ne reconnait pas les efforts que vous faites, le Seigneur les voit, et Il trouve vos efforts louables.

Dans notre lecture des prochains jours, nous faisons une dernière escale avec l’apôtre Paul et son ministère d’encouragement envers les églises et les pasteurs de son époque.  Dans ces lettres à Timothée et à Tite, nous le voyons ouvrir son cœur pour exprimer des sentiments de tendresse envers ses “garçons” dans la foi.  Le fait qu’il puisse partager ce ministère (surtout avec Timothée) est étroitement lié avec l’engagement des femmes fidèles dans leurs labeurs à la maison.

C’est un passage qui nous est très familier, mais qui reste toujours aussi encourageant pour nous les mamans:

Je rends grâces à Dieu, que mes ancêtres ont servi, et que je sers avec une conscience pure, de ce que nuit et jour je me souviens continuellement de toi dans mes prières, me rappelant tes larmes, et désirant te voir afin d’être rempli de joie, gardant le souvenir de la foi sincère qui est en toi, qui habita d’abord dans ton aïeule Loïs et dans ta mère Eunice, et qui, j’en suis persuadé, habite aussi en toi.  2 Timothée 1,3-5

Nous voyons dans ce petit passage trois évidences d’une foi transmise à travers les générations, surtout par des femmes impliquées dans la vie de leurs enfants.

D’abord, il y a la foi de Paul.  Peut-être si vous êtes comme moi, vous ne l’avez pas remarqué au début de ce passage: “Je rends grâces à Dieu, que mes ancêtres ont servi, et que je sers avec une conscience pure…” Paul avait une foi qui lui a été transmise de génération en génération par les familles fidèles, qui ont enseigné à leurs enfants, qui ont enseigné à leurs enfants, jusqu’à ce que la foi arrive à Paul.  Certes, il y avait des choses à régler dans sa compréhension de ce que Dieu attendait de lui, mais la foi en Dieu était intacte, depuis des centaines d’années, à travers les épreuves, des famines, des captivités, de bons et de mauvais rois, etc.  Le fait que Paul pouvait donner un témoignage pour Dieu vient de la fidélité des personnes qui ont pris le temps de bien transmettre leur foi en Dieu à la génération suivante.

Ensuite, il y a la foi de Loïs, la grand-mère de Timothée, qui ensuite a enseigné sa fille Eunice, qui a ensuite remis ses enseignements à Timothée.  Nous sommes souvent encouragées par la foi de ses deux femmes, qui ont vu dans leur fils et petit-fils le résultat d’ années de prière, d’instructions et d’encouragements.

Je trouve intéressants les mots d’encouragement que Paul donne à Timothée, face à tous ceux qui voulaient le faire dévier de sa marche droite avec le Seigneur:

Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises: dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ. 2 Timothée 3,14-15

Paul pouvait avoir un ministère auprès de Timothée, parce qu’il avait déjà reçu une bonne éducation de sa maman.

Chères mamans (et je me mets dans le lot avec vous), combien nous avons besoin d’enseigner la Parole de Dieu à nos enfants.

De toutes les instructions que l’on puisse donner à nos enfants, ce dont ils vont se souvenir le plus, et qui leur sera la plus utile dans leurs vies, est l’instruction biblique qu’on leur apporte.  Pourquoi?  Les deux versets qui suivent révèlent la réponse:

Toute Ecriture est inspirée par Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.  2 Timothée 16-17

Les opinions changent avec le temps.  Les tendances deviennent démodées.  L’histoire change, les puissances changent, les passe-temps et les loisirs et mêmes les modes de vie changent avec les années.  Si nous passons tout notre temps à enseigner à nos enfants comment naviguer cette vie temporaire, nous n’avons pas bien fait notre travail.  Seuls Dieu et Sa Parole  restent inchangeables à travers les siècles.  Si on veut avoir un réel impacte sur la vie de nos enfants, il faut leur enseigner à propos de Dieu, Ses voies, et Sa Parole.

Que cela puisse être notre première priorité pour notre journée aujourd’hui.  Que notre temps  soit abondant ou limité par d’autres responsabilités, que Dieu puisse nous aider à passer du temps à enseigner nos enfants à aimer Dieu, Ses voies, et Sa Parole.

A bientôt pour une autre marche avec Dieu en Sa Parole!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s