Mesdames, mademoiselles, nous sommes assiégées…et notre pire ennemi, c’est … les autres femmes.

Pendant de longues années nous nous faisons la guerre entre nous chrétiennes, et cela ne fait que du mal à nos amitiés, nos familles, et nos églises.  Au lieu de nous souder contre ce monde, et les attaques venant de Satan et de notre chair, nous avons pris nos différences et nos libertés en Christ comme des armes pour blesser…nos sœurs en Christ.

Certaines femmes disent que pour être une femme spirituelle, il faut être tout le temps à la maison, à s’en occuper , prendre soin de son mari, et de ses enfants.  Le travail en dehors de la maison n’existe pas, et ne devrait jamais exister pour une femme spirituelle.  Il ne faudrait jamais laisser nos enfants à la garde et la responsabilité de quelqu’un d’autre.  Il faudrait tout faire dans le contexte familial, avec le cœur joyeux et content.

D’autres femmes reconnaissent qu’il faut s’occuper de sa maison et des siens, mais elles peuvent avoir une vie à l’extérieur, aussi!  Le fait de travailler en dehors de la maison enlève la sensation d’isolation et de frustration de passer des longues heures enfermées chez elles.  En plus, cela rapporte l’argent pour bien faire fonctionner la maison, sans parler du fait de se faire valoriser par le travail accompli.

Il y a une autre catégorie de femmes chrétiennes qui se disent, “Travailler, c’est mon droit! J’ai fait des années d’études pour recevoir cette formation et pour gagner cette place, et je tiens à la garder.”  Ces femmes organisent leur vie de famille autour de leur carrière.  Elles prennent comme modèle la femme de Proverbes 31, avec les heures de travail qu’elle faisait pour s’occuper des besoins physiques de sa famille.  Cette femme énergétique a su trouver le temps pour tout faire, et elle le faisait bien!

Les femmes célibataires travaillent pour subvenir à leurs besoins.  Les mamans qui sont seules à élever leurs enfants à la maison, ou les veuves, exercent un métier pour subvenir à leurs besoins, aussi.  Les jeunes étudiantes doivent jongler leur vie d’études avec leur temps de travail, le temps entre amis, et préparer  leur avenir.

Chaque groupe de femmes regarde les autres groupes de leur entourage avec curiosité, avec mépris, ou voire même avec dédain.  Quelque part, au fond de nous, nous murmurons toutes à voix basse…”Je ne comprends pas pourquoi elle…”

Nous nous mettons toutefois toutes d’accord sur certains points communs.  Nous ne disposons que de 24 heures dans la journée  à notre disposition.  Pendant ces 24 heures, en tant que chrétienne, nous voulons plaire à Dieu dans des activités que nous entreprenons.  Nous recherchons sans exception l’amour et l’affection de nos proches, et nous recherchons toutes à se sentir aimées et appréciées pour les efforts que nous fournissons.  La manière d’ interpréter ses désirs et ses contraintes vont nous diriger dans les choix de vie que nous faisons en tant que femmes.

Et l’avis de Dieu dans tout cela?  Dieu a-t-Il laissé à notre disposition un guide pour gouverner nos priorités?  Bien sûr.  Nous avons plusieurs passages bibliques qui parlent des rôles de chaque chrétien, homme, femme ou enfant, dans les choix que nous faisons, et les priorités que nous devons mettre en place dans nos vies.  Et nous le savons toutes, les priorités que Dieu met en place seront toujours attaquées, contestées, contournées, ou contre-faites par Satan et ce monde.

Il est temps pour nous chrétiennes de revisiter les priorités bibliques que Dieu a établi, et de les peaufiner.  L’idée de ces prochaines méditations sur le rôle de la femme sont tirées du passage en Tite chapitre 2.

L’idée des cinq “M” que nous allons voir dans des prochains blogs ne viennent pas de nous,à Plus Précieux que l’Or.  Les cinq “M” viennent d’un livre en anglais qui s’appelle Choices: For Women Who Long to Discover Life’s Best, écrit par Mary Farrar, disponible sur Amazon.fr.  Si vous avez la possibilité de lire cet ouvrage, nous vous le conseillons vivement.  Malheureusement, ce livre n’existe pas en français, mais si vous disposez d’un Kindle, vous avez la possibilité de traduire le contenu des livres étrangers, et vous pouvez  trouver de l’aide en cliquant sur cette rubrique de Kindle.

Nous n’allons pas reproduire ici le contenu de son enseignement, mais nous voulons nous servir de ce schéma pour cibler les bonnes priorités que Dieu a établies pour chaque chrétienne, d’une façon facile à retenir.  Ces idées vous sembleront archaïques ou démodées peut être, mais si nous les lisons avec l’idée que ces priorités viennent de DIEU et non des HOMMES, cela nous aidera à les voir comme les autres instructions venant de Sa Parole.

Quelles sont les priorités essentielles pour chaque chrétienne?

pop1

Nous allons voir en détail chacune de ces caractéristiques dans nos prochains blogs, mais voyons un peu le contexte de ce passage en Tite 2 qui nous est familier.

Tite avait la responsabilité des églises qui se trouvaient en Crète.  Paul lui avait confié certaines missions, telle que celle recueillir de l’argent pour les églises appauvries par les persécutions à Jérusalem.  Dans cette épître, Paul prend aussi le temps d’instruire Tite sur quelques points doctrinaux de grande importance pour le bon fonctionnement de l’église:  le rôle et les qualifications des responsables (Tite 1), les différentes responsabilités des gens dans l’église (Tite 2), et le bon témoignage de l’église envers ceux de l’exterieur (Tite 3).

C’est dans ce contexte d’instruction que nous trouvons le passage concernant les femmes en Tite 2.  Paul met au clair la raison derrière ces enseignements divers:

…Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine…Tite 2,1

…afin que la Parole de Dieu ne soit pas calomniée…Tite 2,5

…afin que l’adversaire soit confus, n’ayant aucun mal à dire de nous.  Tite 2,8

…afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur. Tite 2,10

Ces instructions n’avaient pas pour but de donner des contraintes déraisonnables aux différents groupes de personnes.  Elle n’étaient pas mises en place pour froisser, pour énerver ni pour mépriser le travail de chacun au sein de l’église locale.  En fait, les instructions dans ces passages étaient nécessaires pour préserver l’église des attaques du monde, pour renforcer l’efficacité de l’église dans son fonctionnement, et pour honorer Dieu et Sa Parole.

Quand chaque chrétien, homme ou femme, met en place les bonnes priorités dans sa vie, Dieu est honoré et exalté, l’église peut fonctionner correctement dans son travail sur la terre, et les chrétiens peuvent vivre d’une manière qui ne laisse aucun témoignage infidèle pour les ennemis de Dieu à attaquer.

Dans notre prochain blog, nous verrons ensemble ce passage en Tite 2,1-5, en regardant en détail le premier M de nos priorités, la Maturité spirituelle en Christ.  En attendant, prenez le temps de lire ce passage, avec un cœur bien disposé, vers les priorités que Dieu veut voir dans chacune de nos vies!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s