Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier: Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon? C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus.  Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.” Matthieu 17,19-21


Avez-vous déjà entendu de très jeunes enfants prier?

Ils prient dans la même prière pour leur chat, leur repas, leur jouet égaré, et leur grand-mère qui est sur son lit de mort.  Alors qu’on rigole un peu pour leur chat et le jouet, on voit que pour l’enfant, tous ces sujets ont la même importance.  Ils savent que le Dieu qui peut guérir leur chat, retrouver leur jouet, et qui bénit leur repas, est le même Dieu qui peut guérir leur grand-mère.

enseignenousaprier-week-threeA leurs yeux, il n’y a pas de “grands trucs,” ni des “petits trucs” aux yeux de Dieu.

Ils ont raison.

Tous nos “grands trucs,” sont des “petits trucs,” devant un Dieu si grand, et si merveilleux.  Lui qui a formé l’univers en six jours (et il aurait pu tout créer instantanément) n’a pas de mesure pour différencier entre petit ou grand, important ou moins important.  Il aime, Il donne, et Il le fait à cause de Qui Il est.

C’est nous, dans notre incrédulité, qui faisons une différence dans notre tête.

“Ceci est un ‘petit truc.’ Je peux m’en occuper moi-même.  Je n’ai pas besoin de prier pour cela.”

“Ceci est un ‘grand truc.’ Dieu, tu dois t’ occuper de celui-ci.”

Quand je fais cette distinction dans ma tête, j’oublie d’où viennent les réponses à toutes mes prières, et le moyen pour moi de recevoir de Dieu.  Dieu seul me donne les réponses à mes prière, et Il agit en fonction de ma foi.

Le récit de Matthieu 17 m’a toujours interpellé, parce que je peux si bien m’identifier avec les disciples.  Ce n’est pas  parce que j’ai eu la possibilité de chasser des démons et que j’ai échoué, mais parfois je me sent impuissante face à un problème dans ma vie, que mes prières semblent inefficaces à la vue de l’énormité de la situation devant moi.

Après tout, qui d’entre nous dirait, “J’ai la foi pour transporter une montagne?”

Regardons ensemble quelques leçons qu’on peut tirer de Jésus en ce passage, à propos de mes prières pour les “grands trucs” dans ma vie.

Jésus leur demandait de faire ce qui leur était impossible.

En lisant ce passage, on oublie si souvent un élément clé dans cette histoire:  Jésus leur demandait de faire l’impossible!  Personne sur cette terre n’a le pouvoir de chasser les démons, y compris les disciples à l’époque de Jésus!  Si les disciples pouvaient chasser les démons, ce n’était pas à cause d’eux, mais grâce à la puissance que Dieu leur donnait pour commencer!  Tout le pouvoir qu’ils disposaient venait directement de la main de Dieu.  Les disciples pouvaient accomplir l’impossible, grâce à la mesure de la foi qu’ils avaient en Dieu.

C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus.

Laquelle de ces deux choses vous semble plus difficile: chasser un démon, ou transporter une montagne?  Pour moi, les deux sont en dehors de mes capacités humaines!  Je n’ai pas la moindre capacité en moi de faire ces choses!

Mais Dieu?  Pour Dieu, tout Lui est possible.

Ce n’est pas un “grand truc” qui demande une “grande foi.”

Parfois on pense dans notre tête, que plus un sujet de prière a de l’importance dans notre vie, plus on a besoin d’une grande foi.  On peut avoir une “petite foi” pour les petites choses de la vie, mais pour les “grands trucs,” nous avons besoin d’une grande foi.  C’est pour cela que souvent nous hésitons à prier pour les grands trucs, ou nous trouvons normal que Dieu ne réponde pas à nos prières pour les “grands trucs.”

Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.

Là encore, ce n’est pas nous qui accomplissons l’impossible, ou faisons en sorte que Dieu réponde à nos prières.  Dieu agit à travers nous, en fonction de notre foi.

Réfléchissons au moment de notre salut.  Quand nous avons demandé à Dieu de nous sauver, avons-nous fait preuve d’une grande foi, d’une petite foi, ou de foi tout simplement?  Est-ce que nous sommes moins sauvés, si nous avons fait preuve d’une petite foi?  Est-ce que nous sommes plus sauvés, si nous avions eu une plus grande foi?  Ou est-ce que nous sommes sauvés, parce qu’on a fait preuve de foi envers Dieu?

Ce n’est pas la taille de notre foi qui fait la différence, mais le Dieu qui agit et travaille en nous et à travers nous, grâce à notre foi.  Et “rien ne vous serait impossible,” parce que pour Dieu, rien n’est est impossible.

 Notre grand Dieu est toujours plus grand que nos “grands trucs.”

Lors que je suis confrontée avec un “grand truc” dans ma vie pour lequel je dois prier, je dois toujours me poser la question:

Y-a-t-il quelque chose qui soit trop grand pour mon Dieu?

Jésus n’avait pas de problème pour chasser le démon.  C’est normal, Il est Dieu.

Les disciples possédaient déjà tout ce dont ils avaient besoin pour faire de même.  Jésus n’avait pas de plus grande puissance qui soit hors de leur portée.  Il disposait de la même puissance qu’eux:  la puissance de Dieu.

Qu’est-ce qui a fait la différence, dans la réponse à la prière?

La foi.

Jésus savait que Dieu pouvait chasser le démon.  Jésus ne doutait en rien du résultat, et par conséquence, Il chassa le démon.

Et les disciples?

Peut-être ont-ils commençé à regarder au problème en face d’eux, et leur optique a changé.  Ils ont regardé le problème, plutôt que de regarder à Dieu et Sa solution.

Peut-être se sont-ils enflé d’orgueil, en pensant que les réponses venaient d’eux-mêmes, et ils ont oublié que Dieu seul est capable de chasser des démons, ou de faire toute oeuvre spirituelle dans leurs vies.

Peut-être  pensaient-ils que chasser le démon n’était qu’un petit truc, qu’ils pouvaient s’en charger tous seuls, sans demander à Dieu.

Peu importe leur raisonnement, le résultat est le même:  Leur manque de foi a fait obstacle à la prière pour un “grand truc” dans leurs vies.

Que Dieu m’aide à me rappeler tous les jours, de prier comme un petit enfant, en ne faisant aucune distinction entre les grands et les petits trucs dans ma vie.  Pour chaque requête, que Dieu puisse m’aider à réaliser, que tout m’est impossible, mais pour Dieu, tout Lui est possible.

Enseigne-nous à prier…avec foi, pour les “grands” et les “petits” trucs .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s