On se dit tous, qu’il serait beaucoup plus facile de s’entendre avec les autres…si chacun  vivait sa vie… à ma façon.

Nous savons tous que Dieu aime la variété.  La beauté de Sa création se révèle, non seulement quand les choses se ressemblent, mais dans les différences extraordinaires qu’on retrouve parmi les plantes, les animaux, les climats, les saisons.  On sait apprécier les nuances dans la nature, sachant qu’une telle variété d’espèces fait en sorte qu’on ne sera jamais sans raison de louer un Dieu si grand et merveilleux, qui a fait “toute chose belle en son temps” (Ecclésiaste 3,11).

Pourquoi donc avons-nous tant de mal à apprécier les différences chez les personnes qui nous entourent?

Nous continuons aujourd’hui notre série Vivre en Harmonie, un regard musical sur notre relation avec Dieu et les autres.  Nous avons déjà vu qu’une vie bien accordée commence en se mettant en accord d’abord avec Dieu.  Seulement lorsque nous sommes bien en règle avec Lui, pouvons-nous tourner notre regard vers nos relations avec les personnes autour de nous.  Aujourd’hui, nous allons parler des petits réglages que nous avons à faire pour vivre harmonieusement avec les autres.

Avant d’aller plus loin, il faut savoir, que les premiers réglages que nous avons à faire, commencent certainement dans notre propre vie.

Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil? Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter la paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien?  Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.  Matthieu 7, 3-5

Sommes-nous en règle avec Dieu?  Notre vie produit-elle le “son” correct devant Dieu?  Sinon, il faut commencer en nous soumettant à Dieu.  Il faut confesser nos péchés.  Il faut aller demander pardon pour les torts que nous avons faits aux autres.  C’est seulement après que nous avons une vie bien réglée devant Dieu, que nous pouvons essayer de nous mettre en harmonie avec les autres.

Se mettre en accord

Lorsque j’ai appris à jouer du piano, j’ai commencé à étudier comment les notes sont relatives les unes des autres. On m’a appris l’appellation des notes, et comment construire des accords qui sonnent bien à l’oreille.  Il suffit de trouver la bonne combinaison de trois notes par exemple, et appliquer ce même principe à d’autres combinaisons, et on peut commencer à jouer des cantiques simples.  Trouver un accord harmonieux était aussi simple que de savoir jouer avec les dièses et les bémols, pour trouver les combinaisons qui vont bien ensemble.

Dans nos relations humaines, nous avons souvent du mal à nous mettre en accord les unes avec les autres.  On ne veut pas s’accorder aux autres.  On veut que les autres s’accordent à nous.  Et lorsque chacune adopte cette attitude égoïste, l’ harmonie que Dieu veut voir dans nos vies devient de la dissonance.

Dans nos vies, Dieu veut qu’on apprenne à jouer avec les dièses et les bémols.

D’abord, un peu de solfège …

Les dièses et les bémols servent à monter et à descendre le ton des notes.  Les dièses montent les notes d’un demi-ton, et les bémols descendent les notes d’un demi-ton.  Cela change la distance entre les notes pour les mettre en harmonie les unes avec les autres.  Quand les accords sont dissonants, il suffit de changer les notes pour qu’elles s’accordent entre elles.  On peut changer en une, ou deux, ou même les trois pour qu’elles sonnent bien ensemble.  Il suffit de monter les unes, baisser les autres, et nous avons de l’harmonie musicale.

Et si nous appliquions cela à nos relations avec les autres…

Les bémols:  Se vêtir de l’humilité

Il y a plusieurs qualités spirituelles qui devraient dominer notre marche avec Dieu, mais trois d’entre elles me semblent primordiales:  la sainteté, l’amour, et l’humilité.  Parmi ces trois, l’humilité est celle dont on parle le moins.  Personne n’aime s’abaisser devant les autres.  C’est notre fierté qui nous pose le plus de problèmes dans nos relations avec les autres.Mais c’est notre abaissement en faveur des autres qui est la “clef” d’une vie harmonieuse.

Regardons quelques exemples dans la Parole de Dieu qui parlent de l’importance de notre humilité dans nos relations avec Dieu et avec les autres.

Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Ecriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.  Jacques 4,6 

Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Philippiens 2,3

Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres.  N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.  Ne soyez point sages à vos propres yeux.  Romains 12,16

Il n’y a que des bénéfices à tirer, si chacune de nous s’abaissait devant Dieu et devant les autres.  Cela nous coûte si peu, mais les récompenses sont si grandes!

Les dièses:  Savoir élever les autres

Si l’abaissement de soi aide à nous mettre en harmonie avec les autres,  allons un peu plus loin dans nos relations…si on s’exerçait  à élever les autres?  Savoir honorer et encourager les autres nous coûte si peu (notre fierté en souffre le plus!) mais quel effet positif cela aurait dans la vie de nos sœurs en Christ!

Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Philippiens 2,3

Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.  Philippiens 2,4

Savoir élever les autres est bénéfique pour la personne élevée (après tout, qui d’entre nous n’aime pas quand les autres nous mettent en valeur?) mais aussi pour nous-mêmes. Cela nous aide à penser aux autres avant d’agir.  Cela nous donne plus de compassion, plus envie de prier, et plus de paix dans nos vies.  On se vide de notre propre importance, et les convoitises disparaissent en même temps.  Au lieu d’être jalouse des autres, on est encouragé devant leurs réussites, et Dieu en tire la gloire.

A nous maintenant: qu’est-ce qui nous empêche de nous mettre en accord avec les autres? Notre fierté?  Notre manque de pardon?  Notre ambition personnelle?  Lesquelles de ces excuses tiendront debout devant Dieu?

Aucune.

Suivons l’exemple de Christ, dont nous lisons en Philippiens 2, 6-11:

…existant en forme de Dieu, il n’a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s’est dépouillé lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.  C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. 

A cause de Son humilité, Dieu l’a élevé à la plus haute place.  Si nous choisissons de nous élever sur cette terre, nous avons notre récompense ici-bas.  Combien plus grande sera notre récompense au ciel, si nous suivons l’exemple de Christ?

Faisons le nécessaire dès aujourd’hui pour nous mettre d’abord en harmonie avec Dieu, et ensuite avec les autres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s